Search
Correspondance exacte
Chercher dans le titre
Chercher dans le contenu
Chercher dans les extraits
Chercher dans les commentaires
Rechercher dans les catégories :
Emplois
Éventements
Ressources

Archives / Listing Categories / Information sur le marché du travail (IMT)

Données sur la dynamique des entreprises et de l’emploi au niveau national, 2016

En 2016, le taux d’entrée des nouvelles entreprises avec salariés dans le secteur privé a diminué pour la troisième année consécutive, atteignant 12,2 %, ce qui représente une baisse de 0,2 point de pourcentage par rapport à 2015. Le taux de sortie des entreprises avec salariés dans le secteur privé a augmenté de 0,5 point de pourcentage en 2016 pour se fixer à 11,9 %, en hausse par rapport au taux de sortie de 11,4 % en 2015.

Écarts de rémunération entre les femmes et les hommes au Québec: perspectives au regard des différences de composition de la main-d’œuvre

De façon générale, les femmes ont tendance à être davantage scolarisées que les hommes sur le marché du travail. La figure 1 le révèle bien alors que les travailleuses détiennent plus fréquemment un niveau d’études universitaires ou encore collégiales en 2016. Ainsi, environ 60% de ces dernières ont fait des études avec de tels niveaux, contre moins de 50% chez les hommes.

Emploi-Avenir Québec

Emploi-Avenir Québec est un produit d’information sur l’évolution des professions au Québec. Pour chacune des 520 professions inventoriées par la Classification nationale des professions (CNP), il contient :

Enquête sur la population active, février 2018

L’emploi a peu varié en février (+15 000). Le taux de chômage a diminué de 0,1 point de pourcentage pour s’établir à 5,8 %. Par rapport à 12 mois plus tôt, l’emploi a augmenté de 283 000 ou de 1,5 %. Cette hausse est entièrement attribuable au travail à temps plein (+283 000 ou +1,9 %), le travail à temps partiel n’ayant connu aucune variation.

Enquête sur les postes vacants et les salaires, troisième trimestre de 2015

Le Nunavut (4,2 %) et le Yukon (3,9 %) avaient les taux de postes vacants les plus élevés, suivis de la Colombie-Britannique (3,4 %), de l’Alberta (3,1 %) et de la Nouvelle-Écosse (3,0 %). L’Ontario affichait un taux de postes vacants de 2,6 %, soit le même taux qu’à l’échelle nationale. Le Québec avait le plus bas taux, à savoir 1,8 %.

IMT en ligne

L’IMT regroupe l’ensemble de l’information utile aux personnes qui cherchent un emploi, qui doivent faire un choix de carrière, ou qui désirent améliorer leur situation d’emploi.

Postes vacants, premier trimestre de 2018

Le nombre de postes vacants s’est chiffré à 462 000 au premier trimestre, en hausse de 75 000 (+19,3 %) par rapport au premier trimestre de 2017. Parallèlement, le taux de postes vacants a augmenté de 0,4 point de pourcentage pour s’établir à 2,9 %. Cela s’inscrit dans une série d’augmentations d’une année à l’autre du nombre de postes vacants et du taux de postes vacants, qui a commencé au quatrième trimestre de 2016.

Travailler au Canada

Travailler au Canada est la principale source d’information sur l’emploi et le marché du travail du gouvernement du Canada.
Aller à la barre d’outils