Search
Correspondance exacte
Chercher dans le titre
Chercher dans le contenu
Chercher dans les extraits
Chercher dans les commentaires
Rechercher dans les catégories :
Emplois
Éventements
Ressources

Enquête sur la transition des jeunes vers la vie active Etva Madagascar – 2015

Enter your full name here.

Enter a valid email address here.

Enter the subject of your enquiry here.

Enter the content of your enquiry here.

Enter the characters from the image.

La crise de l’emploi des jeunes reste d’actualité au niveau mondial et se caractérise par les faits majeurs suivants : (i) hausse du chômage, (ii) baisse de la qualité des emplois pour ceux qui trouvent du travail, iii) accroissement des inégalités d’accès sur le marché du travail entre les différents groupes de jeunes, (iv) transition de l’école vers la vie active de plus en plus longue et précaire. Madagascar n’y échappe pas et c’est ainsi que le pays a été parmi ceux sélectionnés pour mener «l’Enquête sur la Transition vers la Vie Active» (ETVA).

L’OIT a conçu l’ETVA pour aider les Etats membres à construire une base de connaissances sur l’emploi des jeunes dans le cadre de l’appui aux gouvernements et aux partenaires sociaux dans la conception et la mise en œuvre de réponses intégrées aux politiques de l’emploi. L’OIT renforce ainsi la capacité des institutions nationales et locales à entreprendre une analyse fondée sur des preuves permettant d’avancer dans le processus de décision politique sur la base du dialogue social.

Le présent rapport, qui analyse les résultats de la deuxième enquête menée à Madagascar en 2015, est le produit d’un partenariat entre l’OIT et la Fondation MasterCard et effectué dans le cadre du projet «Work4Youth» impliquant une collaboration avec des partenaires statisticiens et des décideurs politiques dans 34 pays à revenus faibles ou intermédiaires afin d’aider les gouvernements et les partenaires sociaux dans l’utilisation des données pour la conception et la mise en œuvre de politiques efficaces. Cette deuxième phase a permis, entre autres, de révéler que la situation de pauvreté des jeunes malgaches s’est aggravée dans la mesure où le pourcentage de ceux issus des ménages pauvres a augmenté. Cette pauvreté, toujours citée comme la principale barrière à l’éducation et aux formations des jeunes, handicape leur transition vers la vie active. Il est également frappant de constater la hausse du taux de chômage des jeunes au détriment des jeunes femmes et des jeunes ayant un niveau d’instruction supérieur. La durée du chômage qui devient relativement faible ainsi que la prolifération du sous-emploi confirment aussi la vulnérabilité des jeunes qui restent dans des situations de précarité en matière d’emplois. Dans la situation actuelle de faiblesse du tissu économique du pays, la transition directe est plus facile vers un emploi indépendant et cela devrait inciter les jeunes à s’y orienter et les parties prenantes à développer des politiques et stratégies efficaces dans ce domaine.

Accéder au rapport

Année 2016
Éditeur Bureau International du Travail (BIT)
URL http://www.ilo.org/wcmsp5/groups/public/---ed_emp/---ed_emp_msu/documents/publication/wcms_543382.pdf
Aller à la barre d’outils