Search
Correspondance exacte
Chercher dans le titre
Chercher dans le contenu
Chercher dans les extraits
Chercher dans les commentaires
Rechercher dans les catégories :
Emplois
Éventements
Ressources

De vrais « beaux » jeunes – Jacques Limoges

Après des années à exploiter un contexte médical comme trame de fond pour une série télévisuelle (une des dernières étant Au secours de Béatrice), voilà que le monde scolaire intéresse enfin les auteurs et les téléspectateurs.

Il y a eu bien sûr Virginie et Trente vies mais, dans les deux cas, il s’agissait d’acteurs et de scriptes pré-écrits.

Or cette année, nous avons le plaisir de voir, dans de vraies écoles, de vrais jeunes jouant leur propre scénario de vie. En effet, TV5 présente Classe à part, une série qui suit deux classes d’accueil d’immigrants et de réfugiés dans autant d’écoles. L’autre série, intitulée 180 jours,  est diffusée à Télé-Québec et fut tournée, une année scolaire durant –d’où le titre,– à Gérard-Fillion, une polyvalente classée parmi les plus basses dans le palmarès des écoles publiques.

Les élèves  qu’on y voit sont de vrais jeunes (ceux ayant refusé d’être vus ont le visage brouillé) avec leurs forces et leurs faiblesses, avec leurs hauts et leurs bas, avec leurs ouvertures et leurs fermetures, leur foyer de contrôle (locus) parfois interne et parfois externe. À force de les voir et de les entendre, semaine après semaine, ces jeunes prennent corps et âmes, se « personnalisent » et deviennent vraiment attachants. À leur façon, ils sont beaux!

Parallèlement, on ne peut qu’admirer le travail et le dévouement, le tact et la générosité des adultes qui les entourent : enseignants, professionnels non enseignants, personnel de soutien (surveillants, policiers) et même les parents.

À voir absolument pour bien comprendre où et comment s’amorce le développement de carrière.

Professeur au Département d'Orientation professionnelle de l'Université de Sherbrooke durant plus de 25 ans, le pédagogue a brillé d'originalité pour former ses étudiants, souhaitant non pas les cloner, mais bien les mettre au monde en tant que conseillers. Sa différence est devenue référence, comme en témoignent les prix qu'il a remportés, la vingtaine d'ouvrages qu'il a publiés et les ateliers de formation qu'il a animés sur le counseling de groupe et sur l'insertion professionnelle. Depuis 2001, il n'a de retraité que le nom puisqu'il demeure très actif comme professeur associé. De plus, le prolifique auteur n'a pas rangé sa plume et le réputé conférencier manie toujours le verbe avec autant de verve et d'à-propos.

You must be logged in to post a comment.

Aller à la barre d’outils