Search
Correspondance exacte
Chercher dans le titre
Chercher dans le contenu
Chercher dans les extraits
Chercher dans les commentaires
Rechercher dans les catégories :
Emplois
Éventements
Ressources

Les contes de la MEIP  : des outils pour voir autrement – Marie-Sylvie Dionne

Tout comme les histoires fantastiques, les contes sont source de fascination. Leur morale laisse libre cours à l’interprétation et à l’appropriation par le lecteur ou l’auditeur. J’ai utilisé les contes dans une variété de contextes. Chaque fois, ont surgit des réactions toujours plus intéressantes les unes que les autres. Je me rappelle ce jour, où j’animais une formation pour le Regroupement des ingénieurs, l’un d’entre eux vint vers moi à la pause pour me dire tout bas : « Madame, je vous ai trouvé assez audacieuse de nous lire des contes, mais je dois avouer que c’est une excellente idée! » 

 En fait, j’ai surtout utilisé les contes que j’ai créés puis insérés dans un ouvrage initialement paru aux Éditions Septembre. Ce sont des outils utiles pour aborder les transitions, dont la transition de carrière chez l’adulte. Utilisés au coeur de la Méthode entrepreneuriale d’insertion professionnelle, les contes de la MEIP ont pour objectif de susciter l’introspection. De façon naturelle, le lecteur établira des liens entre l’histoire racontée et sa propre histoire. 

 L’origine de ces contes : histoires de colonisateurs 

 Plusieurs de ces contes sont inspirés de métiers forts présents au temps de la Nouvelle France. Bien sûr, ceux-ci sont aujourd’hui tous disparus. Native du Bas-St-Laurent, je reste une fille du Fleuve. Mon désir était de faire renaître ces métiers qui ont pris racine le long du Saint-Laurent. 

 En utilisant ces contes, il importe d’être attentif aux préoccupations des clients et d’observer le comportement associé à leurs perceptions. En parcourant le contenu de chaque conte, vous pouvez suggérer des lectures pertinentes à vos clients, de sorte à  ce qu’ils puissent lier leur propre histoire aux éléments du conte.  

 Le conte agit comme un guide qui propose, plutôt que d’imposer une façon de voir les choses. En effet, le client se sent alors libre de ses choix et actions. Il aura même l’impression (et il n’aura pas tort) d’avoir trouvé lui-même la solution à son conflit. 

 La morale des histoires… 

 Voici donc une courte présentation des contes de la MEIP: 

 La petite chenille inquiète 

Ce conte est intéressant chez une clientèle ayant un handicap physique. Aussi, il sera encore plus pertinent si le handicap est la conséquence d’un accident. Avec simplicité, l’histoire traite du lâcher-prise, de la confiance en la vie et est synonyme d’espoir. 

 La famille Faiseur de l’Île-aux-Oies 

L’histoire aborde les thèmes de la persévérance, le dépassement de soi, la créativité, etc. Pour les personnes qui se sentent diminuées par leurs incapacités ou par leur manque d’expérience, cet ouvrage s’avère un outil intéressant pour ainsi briser les préjugés. 

 Plonge ici, pêche là 

L’esprit entrepreneurial prend ici tout son sens. En effet, à partir d’un problème soulevé, le jeune garçon de l’histoire use de sa créativité pour en trouver la solution. Les thèmes abordés : créativité, invention, sens de l’organisation, gestion de temps, équilibre travail-famille, etc. 

 La chauve-souris et le chat 

Le chat est ici un grand observateur. Caché sous les traits d’un représentant en assurances, il propose des services à sa proie tout en observant son comportement. Cependant, la chauve-souris est une consommatrice avertie. Bien sûr, elle observe de son côté les faiblesses de son prédateur. En résumé, il est possible de faire des liens avec la mise en marché de ses services, les intentions du client et l’approche à privilégier en contexte de recherche d’emploi, par exemple. 

 La fourmi et l’abeille  

Les valeurs et les besoins sont des éléments à prendre en considération lors des transitions de carrière. Besoin de reconnaissance, répartition des heures de travail, l’importance des loisirs sont des thèmes abordés dans ce conte. En comparant sa réalité à celle de l’abeille, la fourmi peut réfléchir à la sienne. 

 Le vieil indien et le pied noir 

Un conte dans un conte, quelle idée géniale! Le vieil indien fait la morale à l’homme blanc en lui rappelant la fable de La cigale et la fourmi écrite par un membre de son propre peuple, Jean de La Fontaine. Aussi, il est intéressant de voir l’interprétation qu’en fait un membre d’une autre culture. De plus, cette histoire traite des valeurs culturelles et de l’ouverture d’esprit face à celles-ci. 

 La tordeuse d’épinette et la perdrix 

L’individualisme a des effets pervers. Quand les membres d’un même groupe s’emparent d’un objectif, et plutôt que d’user de stratégie commune, se croient plus malins les uns que les autres, ils se désorganisent et enveniment le cours des histoires. Suite à cette lecture, il peut être intéressant de procéder à un exercice de comparaison entre les avantages et les inconvénients de l’individualiste. 

 Le bourreau de Charlesbourg 

Travailler à contresens de ses valeurs, est-ce inévitable? Y a-t-il une vie après l’abolition d’un poste? La loyauté est-elle gage d’une sécurité d’emploi? Ce récit renferme plusieurs sujets. Le choix original des deux protagonistes pique la curiosité et nous incite à lire ce conte. 

 Les nomades qui ne voyageaient plus 

La routine tue la créativité. L’adulte, par l’analyse de ses expériences vécues, oublie parfois les bienfaits de la spontanéité. La naïveté de l’enfant garde son esprit ouvert. Il vit avec fluidité son processus de créativité. Vivre positivement, attire une réalité positive! Et si nous nous rappelions que sortir des sentiers battus ouvre souvent la porte à de multiples possibilités… 

 Que vous utilisiez ces contes ou une variété d’autres, vous découvrirez que leur utilisation dépasse parfois vos meilleures interventions. En effet, leur pouvoir réside dans leur action que je qualifierais quelque part de métacognitive.  Au-delà du mental, les contes touchent, lient, intègrent et ordonnent l’information en passant par des circuits inhabituels, plus ludiques. C’est ce qui fait d’eux, des outils privilégiés! 

Marie-Sylvie Dionne
Marie-Sylvie Dionne est andragogue et conseillère d’orientation chez Parachute Carrière. Elle a développé une approche clinique auprès d’une clientèle diversifiée : accidentés de la route et du travail, victimes d’actes criminels, adultes en épuisement professionnel ou en transition de carrière et jeunes en quête d’un projet professionnel. Madame Dionne cumule plus de 25 ans d’expérience en tant que consultante organisationnelle auprès d’une variété d’entreprises confrontées à des rationalisations d’effectifs. Elle a dirigé une entreprise de conseillers en relations industrielles et présidé plus de 50 comités de reclassement et d’aide à l’adaptation des travailleurs issus de 12 secteurs économiques du Québec. Conférencière et chargée de cours à l’université puis au niveau collégial durant 10 ans, madame Dionne est l’auteure de plusieurs ouvrages ou outils. Blogueuse au Huffington Post depuis 2014, elle a créé la MEIP (méthode entrepreneuriale d’insertion professionnelle) et lancé en 2017 Kitdecoaching.com, un site d’outils pratiques pour optimiser l’intervention auprès des clients.
Aller à la barre d’outils