Search
Correspondance exacte
Chercher dans le titre
Chercher dans le contenu
Chercher dans les extraits
Chercher dans les commentaires
Rechercher dans les catégories :
Emplois
Éventements
Ressources

Archives / Listing Tags / migrants

150 ans d’immigration au Canada

Le nombre d’immigrants reçus annuellement au Canada a considérablement fluctué au cours des 150 dernières années. Certaines fluctuations peuvent être associées à des changements survenus dans les politiques d’immigration, à l’état de l’économie canadienne ou encore à des événements mondiaux liés aux mouvements des migrants et des réfugiés.

Étude : Résultats sur le marché du travail des femmes ayant immigré au Canada à titre de personne à charge d’un demandeur principal de la catégorie de l’immigration économique

Le système de points servant à la sélection des immigrants a des répercussions sur les caractéristiques des couples d’immigrants admis au Canada, ainsi que sur les résultats sur le marché du travail des familles immigrantes.

Étude : Surqualification et satisfaction à l’égard de la vie chez les travailleurs immigrants et non immigrants au Canada, 2009 à 2014

Dans le contexte d’une importante migration mondiale de travailleurs qualifiés, des études se sont concentrées sur les coûts économiques de la surqualification des immigrants. Les autres conséquences d’un décalage entre le niveau de scolarité et la profession sont cependant moins connues.

Étude : Centre et périphéries : les schémas d’établissement et l’intégration sociale de la population issue de l’immigration dans les régions métropolitaines de Toronto, Montréal et Vancouver

Sur le plan résidentiel, il est bien connu que les centres de population fortement urbanisés sont le foyer de la majorité de la population immigrante. En 2011, 63 % de l’ensemble de la population immigrante au Canada habitait l’une des trois régions métropolitaines de recensement (RMR) les plus peuplées du pays, soit Toronto, Montréal et Vancouver.

Étude : Résultats sur le marché du travail avant et après l’obtention de la résidence permanente par les travailleurs étrangers temporaires

Les travailleurs étrangers temporaires constituent une source importante de main-d’œuvre pour le Canada. Ils peuvent rapidement remédier à des pénuries de compétences professionnelles ou de main-d’œuvre à l’échelle locale, et certains finissent par devenir résidents permanents. L’obtention de la résidence permanente peut éliminer certaines restrictions quant à la mobilité professionnelle et améliorer la position de ces personnes du point de vue de la négociation salariale et des possibilités d’emploi.

Étude : Transition de l’état de travailleurs étrangers temporaires à celui de résidents permanents

Au cours des années 1990 et 2000, la part des travailleurs étrangers temporaires qui sont devenus résidents permanents au Canada a augmenté considérablement.

La migration interne au Canada de 2012-2013 à 2014-2015

Cet article présente une analyse des plus récentes tendances en matière de migration interne au Canada. L’analyse porte principalement sur les données définitives pour les périodes 2012-2013 à 2014-2015 (du 1er juillet au 30 juin). Une courte section présente également un aperçu des données provisoires pour la période 2015-2016.

Le psychothérapeute à l’écoute de la famille interculturelle

Le couple interculturel est l’union de deux personnes qui ont grandi dans des environnements culturels différents. Souvent, l’un des partenaires est immigrant. Parfois, les deux sont immigrants, mais originaires de pays différents. Les conjoints métissent leurs cultures pour vivre ensemble, tout en s’adaptant à la culture de l’environnement dans lequel ils vivent. 

Le rôle de l’offre de travailleurs migrants sur le marché du travail canadien

L’un des principaux objectifs de la Loi sur l’immigration et la protection des réfugiés(LIPR) consiste à soutenir l’économie et la compétitivité du Canada. C’est ce que fait le programme d’immigration du Canada en attirant de nouveaux immigrants, en les aidant à s’intégrer au marché du travail et en assurant la réussite de tous les nouveaux arrivants.

Les débuts de carrière des jeunes issus de l’immigration : une double pénalité ?

Les jeunes issus de l’immigration maghrébine ont plus de difficultés pour accéder à l’emploi que les Français d’origine. Une fois qu’ils y parviennent, ils occupent des emplois de moins bonne qualité et semblent pâtir d’une pénalité liée à leurs origines qui, aggravée par la crise économique, ne s’atténue pas avec le temps. Accéder au rapport
Aller à la barre d’outils