Search
Correspondance exacte
Chercher dans le titre
Chercher dans le contenu
Chercher dans les extraits
Chercher dans les commentaires
Rechercher dans les catégories :
Emplois
Éventements
Ressources

La communauté d’apprentissage professionnelle comme dispositif favorisant la réussite scolaire d’élèves provenant de milieux défavorisés

Enter your full name here.

Enter a valid email address here.

Enter the subject of your enquiry here.

Enter the content of your enquiry here.

Enter the characters from the image.

Malgré plusieurs tentatives pour atténuer le décrochage scolaire dans les écoles québécoises, force est de constater qu’il persiste, et le rapport de la Stratégie d’intervention Agir autrement (SIAA) (Janosz et coll., 2010) souligne entre autres que les résultats espérés se font toujours attendre pour redresser la situation de l’échec scolaire. Soucieux d’augmenter la diplomation et la qualification avant l’âge de 20 ans, le MELS (2009) propose de mettre en place des mesures favorisant la maitrise de la langue française. D’ailleurs, pour pallier le décrochage scolaire, Janosz et ses collaborateurs (2010) recommandent de cibler des actions qui peuvent avoir un réel effet sur la réussite scolaire, notamment en mettant l’accent sur le développement de la la lecture.

Deux populations d’élèves apparaissent vulnérables sur le plan de la réussite en lecture: les élèves en adaptation scolaire au secondaire et ceux de la formation générale des adultes (Bélanger, Carignan-Marcotte et Staiculescu, 2007; MELS, 2007). Il convient de s’intéresser à ce qui peut favoriser cette réussite.

La recension des écrits permet d’apprendre que certaines pratiques touchant l’aspect organisationnel apparaissent intimement liées à la réussite scolaire et que la collaboration des enseignants, plus spécifiquement le fonctionnement de l’école en communauté d’apprentissage professionnelle (CAP), constitue une excellente façon pour développer les compétences des 2 enseignants en vue d’améliorer l’apprentissage des élèves (Hord et Sommers, 2008). En plus de la régulation des apprentissages qui se trouve au cœur du travail collaboratif des enseignants travaillant en CAP (Colerette, 2013 ; Fullan, 2014 ; Louis, 2006), des recherches indiquent que les enseignants qui ont un sentiment d’autoefficacité élevé ont un plus grand engagement dans la profession, adoptent des attitudes plus positives à l’égard de l’implantation de nouvelles pratiques enseignantes et perçoivent moins les difficultés lors de cette implantation (Dussault, Villeneuve et Deaudelin, 2001).

Accéder au rapport

Année 2012
Éditeur Fonds de recherche du Québec - Société et culture (FRQSC)
URL http://www.frqsc.gouv.qc.ca/documents/11326/552404/PRS_LeclercM_rapport_%C3%A9l%C3%A8ves-milieu-d%C3%A9favoris%C3%A9.pdf/ead623c7-8522-4b06-a8a3-784f664ea1ab
Aller à la barre d’outils