Search
Correspondance exacte
Chercher dans le titre
Chercher dans le contenu
Chercher dans les commentaires
Chercher dans les extraits
Rechercher dans les catégories :
Emplois
Éventements
Ressources

Billets de Jacques Limoges

Photo du profil de Jacques Limoges
Professeur au Département d'Orientation professionnelle de l'Université de Sherbrooke durant plus de 25 ans, le pédagogue a brillé d'originalité pour former ses étudiants, souhaitant non pas les cloner, mais bien les mettre au monde en tant que conseillers. Sa différence est devenue référence, comme en témoignent les prix qu'il a remportés, la vingtaine d'ouvrages qu'il a publiés et les ateliers de formation qu'il a animés sur le counseling de groupe et sur l'insertion professionnelle. Depuis 2001, il n'a de retraité que le nom puisqu'il demeure très actif comme professeur associé. De plus, le prolifique auteur n'a pas rangé sa plume et le réputé conférencier manie toujours le verbe avec autant de verve et d'à-propos.

GBMT 26.  Là où ça chauffe – Jacques Limoges

Dans le précédent billet de la série GBMT faisant suite à la publication de mon traité sur Le Potentiel groupal, j’ai démontré que si une animatrice ou un animateur souhaitait éviter de faire de l’individuel en groupe et ainsi s’éloigner de la pratique du“siège chaud” (Hot seat) comme le faisaient Perls et après lui certains gestalt-thérapeutes, cette animatrice ou cet animateur devrait choisir d’... Lire en suite »

GBMT 25. Individuel ou groupal – Jacques Limoges

De l’individuel en groupe Une animatrice ou un animateur fait de l’individuel en groupe lorsque qu’il assume presque seul tout l’accompagnement d’un membre qui, plus ou moins volontairement, amorce un auto-dévoilement c’est-à-dire que cette personne animatrice l’accompagne dans la verbalisation de son ressenti jusque dans sa symbolisation (généralisation à deux situations de vie). Suite à ces deux... Lire en suite »

Introversion : un handicap ou un préalable? – Jacques Limoges

Ces derniers temps, au gré de rencontres, de lectures et de quelques émissions de radio ou de télévision, j’ai entendu plusieurs personnalités publics bien en vue et bien aimées, que ce soit du monde artistique, socioéconomique ou politique, révéler qu’enfants elles étaient très timides voire même gênées. Plusieurs concluaient en se définissant comme des personnes intraverties. Leurs révélations e... Lire en suite »

GBMT 24. Le dilemme de Béatrice [1] – Jacques Limoge

La mise en situation Pendant près de trois ans, l’urgentologue Béatrice a tout fait pour faire accuser Leblanc, un pédophile notoire, dont retracer certaines de ses victimes afin qu’elles témoignent lors de son inculpation et éventuellement lors de son procès. Parmi ces victimes, certaines se sont suicidées –dont le jeune frère de Béatrice– et d’autres vivent avec des traumatismes phys... Lire en suite »

GBMT 23. Petits et moyens groupes; les émotions – Jacques Limoges

Les petits et moyens groupes ont un potentiel émotionnel unique et riche. Comme démontré dans Le potentiel groupal, l’objet premier des petits groupes –leur force– est l’interpersonnel . Pour ce faire, un participant à ce type de groupes aura éventuellement à révéler directement ou indirectement certaines de ses émotions par rapport à lui-même ou par rapport à d’autres membres du groupe y co... Lire en suite »

GBMT 22.  Du Gospel au Rot! – Jacques Limoges

Lors d’un atelier sur le Potentiel groupal, une participante m’a demandé quoi faire lorsque dans un groupe quelques membres placotent à intervalles réguliers. Comme cette question dépassait largement l’objectif de l’atelier, j’ai invité cette personne à lire les pages 40 à 44 du traité du même nom dans lequel, suite à une revue de la littérature, je mets de l’avant les considérations suivantes. Dè... Lire en suite »

McDonald ou Massey-Ferguson? – Jacques Limoges

Que l’on soit Québécoise ou Québécois ou que l’on souhaite appartenir à la nation portant ce qualificatif, il est impératif de bien connaître cette société distingue. Or, dans Tout ce qu’on ne te dira pas, Mongo (voir mon billet du 18 août dernier), Dany LAFERRIÈRE suggérait de nombreux éléments non-dits et surtout non-écrits que l’on a avantage de bien connaître surtout si on vient d’ailleurs com... Lire en suite »

Dis-moi quel moteur de recherche tu préfères et je te dirai ce que tu recherches – Jacques Limoges

Dans un livre percutant ayant pour titre À quoi rêvent les algorithmes? Nos vies à l’heure des big data publié au Seuil, Dominique CARDON (2015) analyse les divers algorithmes utilisés par les moteurs de recherche les plus consultés comme Google, Facebook et Amazon. Un algorithme est une série d’instructions permettant d’obtenir un résultat donné. En somme c’est une procédure ou une recette indiqu... Lire en suite »

GBMT 21. Prenez place… la bonne! – Jacques Limoges

Si à tous les niveaux (familial, scolaire, professionnel et gouvernemental) de la société on tenait compte du fait que grosso modo 50 % des gens ont comme sens dominant pour appréhender le monde (y compris eux-mêmes) le visuel, 30 % l’auditif et 20 % le kinestisique[1], il y aurait beaucoup moins de personnes en situation d’échec et sous l’emprise de stimulants nerveux tel le Ritalin et cela serai... Lire en suite »

GBMT 20. Entre 10 et 20 % – Jacques Limoges

Qu’il s’agisse d’une évaluation ou d’une autoévaluation d’une prestation[1] individuelle ou groupale, la démarche à suivre demeure essentiellement la même. Si par exemple un conseiller[2] souhaite établir le niveau global d’empathie d’une prestation d’un aidant donné (comme lui-même ou son supervisé), il doit situer chacune des interventions de cet aidant sur une mesure opérationnelle telle l’éche... Lire en suite »

Inversé; renversant n’est-ce pas ? – Jacques Limoges

Récemment je lisais un article[1] sur Potloc, une jeune pousse (startup) montréalaise qui pratique avec grand succès ce qu’elle appelle l’étude de marché inversée (ÉMI)[2]. Essentiellement, l’ÉMI consiste à se placer (physiquement et/ou virtuellement) devant un lieu commercial vacant à divers moments de la semaine puis à demander aux passantes et passants ce qu’ils verraient comme commerce ou serv... Lire en suite »

Détrumpez-vous – Jacques Limoges

Dans son édition du 12 novembre dernier, la sérieuse Presse Affaires invitait les « sérieuses » gens d’affaires à tirer 5 leçons de gestion et 6 leçons de communication de la campagne victorieuse de Donald TRUMP.  Or il m’est apparu évident que ces leçons de communication pouvaient nous être utiles lorsque nous avons à promouvoir l’orientation et nos services, par exemple lors de la Semaine québéc... Lire en suite »

GBMT 19. RAM – Jacques Limoges

Il y a présentement un envoûtement pour le codéveloppement, une approche méthodologique simple et éprouvée pour améliorer les pratiques professionnelles. Payette et Champagne (1997), concepteurs de cette approche, définissent ainsi la pratique groupale qui y est associée : « Le groupe de codéveloppement professionnel est une approche de développement pour des personnes qui croient pouvoir apprendr... Lire en suite »

GBMT 18[1]. Comme une initiation – Jacques Limoges

Ritualisation Jadis dans les colonies de vacances[2], aujourd’hui transformées en camps de vacances, il était de pratique courante de construire[3] l’animation d’un séjour autour d’un événement majeur qui se tenait le plus souvent le soir tombé dans un lieu secret ou bizarre comme un tipi, une vieille grange ou une glacière abandonnée, généralement aux deux tiers du séjour. Cet événement, vaguemen... Lire en suite »

Voie ou voix du silence? – Jacques Limoges

Un vilain tour de rein puis un mois dans des îles du Pacifique (travail et tourisme) m’ont éloigné de mon engagement et de ma « bonne » habitude (à vous de me le dire si elle est bonne?) d’écrire un billet aux quinze jours pour ce blogue. Il s’ensuit, comme je le constate aujourd’hui, que j’ai peu à peu perdu la sensibilité aux moindres stimuli susceptibles d’alimenter un billet. Ces stimuli ont, ... Lire en suite »

GBMT 17. Intergénérationnel c. Intragénérationnel   – Jacques Limoges

Il y a présentement un envoûtement pour l’intergénérationnel. Un peu partout, on juge pertinent de mettre des jeunes avec des moins jeunes, des expérimentés avec de moins expérimentés, des nouveaux avec des anciens et ainsi de suite. Il s’ensuit que des fonctions et rôles qui étaient jusqu’alors réservés/attribués/reconnus à une génération donnée deviennent l’apanage de toutes les générations sans... Lire en suite »

Mongo… maintenant fier d’être québécois? – Jacques Limoges

L’un des plus touchants témoignages reçu lors de la publication de Le Génie québécois (Louise Courteau) fut celui d’une professionnelle d’origine haïtienne qui m’avoua que, suite à la lecture de cet essai ontologique, elle avait enfin trouvé les raisons pour être et se dire fière d’être québécoise. C’est peut-être une raison pourquoi ce livre écrit il y a 20 ans dans un style universitaire (... Lire en suite »

Informer pas plus qu’il en fallait – Jacques Limoges

En réfléchissant à ce billet qui fait suite à celui intitulé Zéreautage lequel se terminait par une interrogation sur le cyber-voyeurisme et le suicide, il me vint en tête cette « bonne chanson » sur le petit cordonnier qui faisait ses souliers « si just’, si just’; pas plus qu’il en fallait ». Me vint également le souvenir de l’intensification des attaques étatsuniennes en 1965 pour en finir avec... Lire en suite »

Occupé ne signifie pas Actif! – Jacques Limoges

À 73 ans, je côtoie régulièrement des gens à la retraite qui se disent généralement occupés et pour ce faire dépensent souvent beaucoup d’énergie. Par exemple, ils font référence à des activités physiques, des parties de Scrabble, des concerts, des lectures, des cours, des voyages, des visites aux malades, du jardinage et ainsi de suite. Dans nos échanges, il arrive maintes fois que ces gens en vi... Lire en suite »

Zéreautage – Jacques Limoges

Alexandre Taillefer, dragon à l’émission Dans l’œil du dragon et propriétaire de l’entreprise Téo taxi, est devenu richissime en développant des jeux électroniques. Il avait un fils de 14 ans qui s’est enlevé la vie en décembre dernier. Accro à la plateforme Twitch, Thomas partageait ses impressions sur différentes joutes de « gamers » avec d’autres e-spectateurs comme lui. Or, neuf mois avant de ... Lire en suite »

GBMT 16. « Fa » du groupe! – Jacques Limoges

Jadis Lors d’un cours en 9e année sur le bon parler français (on dit stationnement et non parking, maillot de bain et non costume de bain, fait et non fa, etc.), le Frère Louis-Marie nous raconta l’anecdote suivante. Dans une école de rang à classe unique (aujourd’hui on dirait à  « niveaux multiples »), une vaillante enseignante s’adressait à un niveau donné après avoir pris soin de donner aux au... Lire en suite »

Pour un patrimoine vocationnel national – Jacques Limoges

Au gré de mes lectures, télévisionnements et échanges, en somme au gré des événements, il me vient des thèmes pour un éventuel billet pour l’un ou l’autre de mes blogues que j’ordine[1] et, quand se pointe une date de tombée, je choisis le thème qui me semble à ce moment précis, à la fois le plus pertinent pour la lectrice ou le lecteur et le plus motivant pour moi, laissant la dizaine d’autres en... Lire en suite »

GBMT 15. Qui énonce, s’énonce – Jacques Limoges

Ma « première fréquentation » sérieuse amorçait une formation en linguistique. Dans un de ses cours, elle étudiait tout particulièrement la fréquence d’un mot et de ses agencements avec d’autres mots. Par exemple, lors de l’analyse d’une autobiographie, de telles compilations ont clairement (pour ne pas dire mathématiquement) démontré que l’auteur utilisait presque toujours la forme passive lorsqu... Lire en suite »

Un enseignement homéopathique – Jacques Limoges

Depuis trois ans déjà (mon premier billet fut publié le 10 janvier 2013), j’alimente assidument ce blogue et, irrégulièrement cette fois, un autre blogue –plus personnel– sur mon site www.jacqueslimoges.com. D’entrée de jeu, je dois avouer que j’ai beaucoup de plaisir à concevoir ces billets et espère que vous en avez autant à les survoler. Pour maintenir cette cadence, je suis à l’aff... Lire en suite »

GBMT 14. L’expérientiel – Jacques Limoges

Dès que l’on tape « expérientiel »[1] sur l’Internet, il apparaît une foule d’expressions, les premières étant : approche expérientielle, pédagogie expérientielle, apprentissage expérientiel, gestion expérientielle et lorsque cet expérientiel est enchâssé dans une démarche également cognitive ou théorisante, il est alors question d’une approche didactique-expérientielle. Sans doute obnubilés[2] pa... Lire en suite »

Près de 17 000  copies – Jacques Limoges

Comme à chaque année en juin dernier, je recevais mon rapport (et mon chèque) de COPIBEC, l’organisme chargé de dédommager les auteurs pour les photocopies autorisées et ce, dans les universités québécoises seulement. Or sur les 5 titres à mon nom, Développement en tête a fait l’objet du plus grand nombre de reproductions soit 13 814 copies et un titre connexe, soit Développement du moi, a enregis... Lire en suite »

Locus externe de contrôle – Jacques Limoges

Le lieu de maîtrise aussi appelé locus de contrôle[1], est un concept mis de l’avant par ROTTER (1954) qui développa une mesure-échelle visant à savoir si le lieu de maîtrise d’un individu est interne ou externe. Ce questionnaire fut largement utilisé dans les années cinquante, tant en recherches théoriques que pratiques, jusqu’à ce que les psychométriciens fassent ressortir son peu de fiabilité. ... Lire en suite »

Dématérialiser pour mieux matérialiser! – Jacques Limoges

Le 31 décembre dernier, mon journal La Presse me confirmait sa dématérialisation, sa direction ayant opté pour une version exclusivement électronique sauf les samedis. Le même jour, ce même journal rapportait que Bill GATES réinvestissait un demi-milliard de dollars dans le Canadien National devenant ainsi le seul actionnaire privé ayant plus de 10 % des actions de cette compagnie ferroviaire, san... Lire en suite »

GBMT 13 – TRIO (Jacques Limoges)

Lors de la création de la Commission d’enquête sur l’octroi et la gestion des contrats, France CHARBONNEAU devait être assistée de deux autres commissaires, soit Renaud LACHANCE et Rodrick MACDONALD mais celui-ci s’est rapidement désisté des audiences lorsqu’il a appris que son état de santé se dégradait sérieusement. Or les autorités gouvernementales n’ont pas osé le remplacer ce qui ... Lire en suite »

Le boomerang de la haine – Jacques Limoges

Ayant perdu son épouse, mère d’un bambin d’à peine 18 mois, dans l’attentat du Bataclan le 13 novembre dernier à Paris, Antoine LEIRIS écrivit sur sa page Facebook à l’intention des assassins : « Je ne vous ferai pas le cadeau de vous haïr. Vous l’avez bien cherché pourtant, mais répondre à la haine par la colère serait céder à la même ignorance qui a fait de vous ce que vous êtes… »[1] Nous renco... Lire en suite »

Nombre d’options : une seule sinon s’abstenir de répondre! – Jacques Limoges

Depuis sa création en 2004, Facebook n’offrait à ses internautes qu’une seule réponse possible soit le J’aime car tout autre option, particulièrement le  J’aime pas, « ne serait pas socialement valable ni bon pour la communauté » aux dires de Mark ZUCKERBERG, principal concepteur et propriétaire majoritaire de ce réseau social en ligne. Conséquemment, l’abstention devenait la seule alternative pou... Lire en suite »

La disgrâce d’état – Jacques Limoges

Je venais à peine d’envoyer à OrientAction mon billet intitulé « La grâce d’état » et paru le 15 novembre dernier, que tombait la sentence de Lise THIBAULT, ex-lieutenante-gouverneure du Québec, condamnée pour fraude et abus de confiance à une peine de 18 mois de prison ainsi qu’à un remboursement totalisant 300 000 $ aux deux paliers de gouvernement… J’ai eu l’insigne honneur de travailler pour e... Lire en suite »

La grâce d’état – Jacques Limoges

Je reviens de mon premier cours de Gymnastique en eau profonde. Année après année, une trentaine de seniors suit cette activité offerte par l’Université du troisième âge (UTA). Certains d’entre eux suivent cette activité semestre après semestre. La monitrice était nouvelle et, après avoir sondé nos attentes et présenté son approche, elle s’est engagée à apprendre nos prénoms. Au gré des activités,... Lire en suite »

Énormatif! – Jacques Limoges

Dans le dernier numéro du magazine L’Orientation (août 2015), Marie DUCHARME signait un article intitulé : « Et si l’étudiant ayant un TDA/H était tout simplement de son temps ». Il s’agit là d’un propos percutant puisque l’auteure est conseillère à l’accueil et soutien des étudiants en situation de handicap donc elle sait de quoi et surtout de qui elle parle. Elle cite, entre autres, Moulton-Sark... Lire en suite »

Uberisation; la hantise de l’heure… à notre porte! – Jacques Limoges

Avec des chauffeurs indépendants, UBER a créé un précédent qui devient la hantise des entreprises petites ou grandes, celle de se faire doubler (jeu de mots ici on ne peut plus pertinent) par un plus petit avec un statut flou coiffé de l’auréole « médias sociaux » et surtout avec la complicité d’un large public. Un peu partout dans le monde, l’industrie du taxi réagit avec véhémence à cette uberis... Lire en suite »

Surscolarisation et hyperdiplomation; une arme à deux tranchants – Jacques Limoges

Voici deux facettes (tranchants) d’un même phénomène récent qui fut jusqu’à maintenant largement occulté. Pourtant ce phénomène ne cesse de s’amplifier et touche de plus en plus d’individus, tant en recherche d’emploi qu’au travail. J’aborderai donc ces deux facettes comme un tout. Surscolarisation/hyperdiplomation; un plus La surscolarisation/hyperdiplomation est un plus lorsqu’elle augmente la p... Lire en suite »

Les idées fixent (l’action) et occasionnent des balancements – Jacques Limoges

Le billet qui suit a pour repère les recherches et pratiques en orientation carriérologique. Il fait référence à un balancier oscillatoire ayant comme « point A » le Québec et démontre que toute idées fixe –c’est-à-dire soutenue– fixe la suite (demandes de subvention, recherches, expérimentations, publications, essaimages, exportations vers un point B[1], etc.) ce qui fait que les pion... Lire en suite »

GBMT 12. Deux par quatre – Jacques Limoges

Potentiel groupal ayant reçu le Prix professionnel 2015 de l’OCCOQ, plusieurs lectrices et lecteurs ont tenu à m’exprimer leur impression quant à cette publication. Dans l’ensemble, la très grande majorité des commentaires est plus que favorable et j’en suis fort ravi. Or, un des commentaires fréquents porte sur les nombreux tableaux par exemple sur ceux comprenant 2 x 4 entrées d’où le nom de ce ... Lire en suite »

Du vertuel à virtuel! – Jacques Limoges

Je reviens d’un voyage outre Atlantique où la pratique religieuse, surtout catholique, est toujours d’actualité. Ainsi, le chapelet y côtoyait allégrement le cellulaire ou téléphone intelligent, en alternance voire simultanément! Mais, en y pensant bien, j’ai vu de similaires connivences et superpositions ces dernières années dans des contrées bouddhistes où ce chapelet se nomme mâlâ et dans des p... Lire en suite »

De Back-up à Back-in – Jacques Limoges

Comme avant chaque absence prolongée, j’ai entrepris juste avant mon dernier départ pour une quinzaine de jours en sol européen une sauvegarde de mes documents importants; essentiellement ceux mis sur la glace puisqu’incomplets ou inachevés et ceux gardés au chaud puisqu’encore pertinents. Ces documents-là visent le long terme alors que ceux-ci s’attardent au court terme! Or, à ma grande surprise ... Lire en suite »

Ponctuation – Jacques Limoges

Dans un billet précédent, j’ai fait référence à Le travail d’exister de Max Pagès et de Didier van Den Hove publié chez D&B en 1996. Dans la postface de cette publication, Michel LEGRAND –un des grands experts en récits de vie[1]— résume la vie et la carrière de Pagès –auteur entre autres de La vie affective des groupes— en le qualifiant d’homme trait-d’union car, telle... Lire en suite »

GBMT 11.  Pile-poil – Jacques Limoges

Je viens de lire Le travail d’exister de Max Pagès et de Didier van Den Hove publié chez D & B en 1996. Sans doute biaisé par cette date de parution, j’y suis d’abord entré sur la pointe des pieds espérant glaner ici et là l’essentiel de cet œuvre et pour finalement découvrir qu’en procédant ainsi je ne tenais que la pointe des cheveux du contenu et du message alors que, pour poursuivre avec l... Lire en suite »

GBMT 10  Traitement d’un traité – Jacques Limoges

Au cours du semestre dernier, deux groupes d’étudiantes et d’étudiants de l’UQAM (1 de chaque cycle) ont fait un usage approfondi de mon traité sur Le Potentiel groupal. Selon leurs évaluations transmises à leur professeure à la fin de la session, ils ont particulièrement apprécié d’une part la distinction opérationnelle entre les petits, moyens et grands groupes et d’autre part la démonstration a... Lire en suite »

GBMT 9  Quand une simulation devient une stimulation – Jacques Limoges

Lors de Cannexus 15 en janvier dernier, j’ai rencontré une chargée de cours responsable des stages dans une université québécoise où, il y a trois ans, j’ai fait vivre à une cinquantaine d’étudiantes et d’étudiants un recrutement coup de foudre[1], c’est-à-dire une simulation en bonne et due forme quoiqu’accélérée (i.e. 180 minutes) de tout un processus de recrutement/sélection en leur assignant l... Lire en suite »

GBMT 8  Les ratios à la une – Jacques Limoges

Dans mon traité sur Le potentiel groupal à l’origine de ces GBMTs, j’ai mis en doute la tendance à ne référer qu’à des ratios –tel celui de maître-élèves– pour décider de la taille d’un groupe, particulièrement des moyens groupes dont les groupes-classes. Or, dans la foulée des mesures d’austérité annoncées par le Ministre de l’éducation Monsieur Yves BOLDUC, il est mis de l’avant la h... Lire en suite »

Les talons hauts de sa grande sœur pour se vieillir – Jacques Limoges

Suite à l’évaluation par une équipe de chercheurs de l’Université Laval de la dernière réforme scolaire au Québec, un certain nombre de critiques questionne sa généralisation à presque toutes les matières de l’apprentissage par problèmes et par projets (APP). Concrètement, cette approche pédagogique met l’accent sur les processus plutôt que sur les produits ou résultats. Ainsi, la façon qu’une élè... Lire en suite »

Ré-forme! – Jacques Limoges

La publication récente d’une équipe de l’Université Laval sur la dernière réforme scolaire au Québec[1] a soulevé de multiples réactions allant de la jubilation des opposants à la résignation des décideurs en passant par la déception des intervenants bien-pensants. Si, à l’analyse, ces résultats ne sont pas aussi alarmistes que certains le voudraient, il faut quand même se demander pourquoi ils ne... Lire en suite »

GBMT 7  Les MOOCs, on s’en moque! – Jacques Limoges

La télépratique Selon une communication récente de l’OCCOQ, la télépratique –ou pratique en réseau– implique l’utilisation de technologies pour offrir des renseignements, enseignements, encadrements et autres services. Ces prestations peuvent être offertes en temps réel (mode synchrone) ou en temps différé (mode asynchrone). Toujours selon cette référence, ces technologies télécommunic... Lire en suite »

Passion extrême – Jacques Limoges

Dans mon billet du 4 décembre dernier, je déplorais la démesure des extrêmes quelle qu’elles soit (i.e. sportive ou carriérologique/ergomanique). En revanche, dans celui du 16 décembre 2013, je faisais référence aux propos de Georges LEMOINE suite à un exercice répété qui consiste à amener les clients à répartir 1 000 points autour des sous-projets de vie tels ceux représentés par les verbes : êtr... Lire en suite »

De la pyramide de Maslow aux pyramides de tomates – Jacques Limoges

Le 10 janvier 2013, j’ai fait référence à l’effondrement de la « chère » Pyramide de Maslow que, d’ailleurs, ce dernier n’avait jamais construite! Ce billet a soulevé plusieurs tollés si j’en juge par les réactions orales et écrites reçues particulièrement via les courriels. Il faut dire que certains de ceux-ci étaient une requête de la version originale dudit billet, sa reproduction à partir de c... Lire en suite »

Générique ne vient pas de gêné – Jacques Limoges

Il y a une quinzaine d’années, j’étais allé voir un film avec un couple ami et, comme bien des gens, je m’étais levé dès que le mot « fin » disparut de l’écran et que commença le générique du film. Nous sommes allés par la suite prendre un verre afin d’échanger nos perceptions quant à ce film et, en guise de conclusion à cet échange, ce couple ami m’expliqua avec détails et fierté que leur fils tr... Lire en suite »

2 poids, 2 démesures – Jacques Limoges

Premier poids Depuis quelques années, je suis le témoin –proche ou éloigné– de tragédies reliées à la pratique de sports extrêmes. Récemment par exemple, il y a eu la noyade d’un jeune voisin passionné de la course en motoneige. Un soir de grand blizzard, sans aucune hésitation, il avait enfourché son bolide et avait entrepris, plein gaz, la traversée d’un immense lac gelé.  Grisé par ... Lire en suite »

Actes délégués sans être dilués – Jacques Limoges

Ce billet prolonge mon précédent commençant par : Le recrutement par simulation… Dans le monde des corporations professionnelles comme au Québec, il existe depuis longtemps la notion d’actes délégués et le secteur de la santé en est un bel exemple. Les professionnelles et professionnels de la médecine délèguent certains de leurs actes aux infirmières et infirmiers qui à leur tour délèguent certain... Lire en suite »

Le recrutement par simulation est au Monde du travail ce que la reconnaissance et la validation des acquis sont au Monde scolaire – Jacques Limoges

Introduction Dans le cadre du Congrès du Réseau des carrefours jeunesse-emploi du Québec (RCJEQ), je viens d’animer avec Georges LEMOINE un atelier d’un jour sur sa méthode appelée le recrutement par simulation. Bien que cette prestation fut, aux dires de toutes les instances, une réussite, elle a éveillé en moi un dilemme existentiel du fait que je suis premièrement professeur titulaire associé à... Lire en suite »

GBMT 6 : Des « prises de conscience » aux « prises d’action » – Jacques Limoges

Sous la section « Premier round » de mon billet GBMT précédent, j’ai fait un comparatif entre les interventions individuelles et les interventions groupales quant à la compréhension de la dynamique d’un client par le conseiller. Sur ce point, de toute évidence, les recherches convergent pour dire que c’est lors d’interventions individuelles que le conseiller a le plus cette compréhension. Je termi... Lire en suite »

GBMT 5 Pas au-delà du prégroupe – Jacques Limoges

Comme professeur responsable du volet groupal de la formation initiale et continue (1er et 2e cycles) en Information et Orientation Professionnelles à l’Université de Sherbrooke pendant plus de 20 ans, j’ai eu à « positionner » les approches groupales face aux approches individuelles en répondant à des questions comme : -Lesquelles étaient les plus efficaces[1] par rapport aux critères x, y ou z? ... Lire en suite »

GBMT 4 : LA POWERPOINTITE – Jacques Limoges

L’histoire se répète pour les mêmes raisons Dans la foulée du lancement de mon traité sur le potentiel groupal où j’affirme l’urgence de revisiter de fond en comble nos perceptions quant aux grands groupes, un professeur d’université me confia détecter de plus en plus chez ses étudiantes et étudiants une écoeurantite quant à ses diaporamas ou PowerPoints, considérant même ne plus faire usage de ce... Lire en suite »

GBMT 3 : LE LEURRE DU « SANS PAPIER » – Jacques Limoges

Dans le but de rejoindre tous les membres d’un groupe, surtout si ce groupe est moyen (15 à 40 personnes) ou grand (40 personnes et plus), j’ai proposé dans Le potentiel groupal d’y maximaliser judicieusement les divisions, par exemple, en tenant compte du fait que dans tout groupe (même si qualifié d’homogène en regroupant, par exemple, des gens de la même discipline ou de la même profession),  i... Lire en suite »

GBMT 2 : Bon en avant ou retour en arrière – Jacques Limoges

Précédemment sur ce  blogue, j’ai annoncé une série de billets qui aborderait des questions soulevées par le lancement de mon traité Le Potentiel groupal et j’ai proposé de faire précéder ces billets du sigle GBMT pour Groupe Bien/Mal Traité suivi d’un numéro. Voici donc GBMT 2! Ainsi, certains c.o. m’ont dit craindre que la publication de ce traité déclenche un retour en arrière c’est-à-dire un r... Lire en suite »

Le potentiel groupal : bien traité ou mal traité? – Jacques Limoges

Sur un autre blogue (cf. http://jacqueslimoges.com), j’ai publié sous la forme d’un billet le topo que je m’apprêtais à faire lors du lancement de mon traité Le Potentiel groupal (Septembre Éditeur) mais que je n’ai point fait, le climat étant déjà hautement « décibellé » par des retrouvailles et un cocktail-anniversaire de l’Ordre. Avec plus de 80 exemplaires dédicacés, ledit lancement fut par ai... Lire en suite »

Doc, doc, doc! – Jacques Limoges

Dans mon temps Pour bien des gens même hautement scolarisés, doctorat rime avec Ph. D. Or quand je leur rétorque qu’au contraire j’ai un D. Éd., donc un doctorat en éducation et non un doctorat en philosophie[1]comme l’indique l’expression Ph. D (philosophiae doctor), plus d’un restent perplexes souhaitant en savoir plus. Grosso modo un Philosophiæ doctoris gradus, particulièrement dans les domain... Lire en suite »

La vérité dans tout cela – Jacques Limoges

Dans un billet précédent intitulé «À Dany l’immortel», j’ai questionné voire déploré «l’anglophonisme» de la science. Pourtant, pour ne pas être taxé d’anglophobe ou de «parochial1», il y a lieu de voir tout cela de plus près. Sur le terrain Sans tenir compte des très courtes périodes pour le travail ou le loisir, j’ai séjourné à deux reprises aux États-Unis d’Amérique en vue d’obtenir d’abord un ... Lire en suite »

À Dany l’immortel – Jacques Limoges

Lettre ouverte à Dany Laferrière, Depuis votre nomination à l’Académie française, nomination pour laquelle je vous félicite chaleureusement, je souhaite vous écrire cette lettre ouverte. En tant que professeur-chercheur de longue date, j’évalue de nombreux articles, essais, mémoires, thèses et propositions de communication rédigés en français1 mais, fait intriguant, ces documents ne comportent sou... Lire en suite »

Nostalgique ou surinformation? – Jacques Limoges

Il y a à peine quelques années, il suffisait de consulter dans un journal la programmation d’un théâtre donné pour avoir la liste des pièces qui y seront jouées, lesquels jours et aux quelles heures, les divers tarifs et le numéro à signaler pour faire une réservation. Le plus souvent ces billets nous étaient expédiés sans frais supplémentaires par la poste. Deux clics quoi! Or, je viens de recevo... Lire en suite »

Herbe plus verte dans le champ du voisin? – Jacques Limoges

Connaître et comprendre l’humain Quand je fus embauché par l’Université de Sherbrooke, on m’a confié à la dernière minute le cours Psychologie de l’adolescent qui faisait suite à Psychologie de l’enfant. Or, dès la présentation du plan de cours hérité de mon prédécesseur, des étudiants craignaient des redondances avec le cours collégial du même nom et, plus le semestre avança, plusieurs de leurs c... Lire en suite »

Un préfixe qui ne sort pas du pré et qui ne fixe rien – Jacques Limoges

Depuis que j’œuvre en orientation, j’ai toujours déploré le clivage qui existe, particulièrement au Québec, entre la psychologie et la sociologie. Ainsi, bien des sociologues, surtout des universitaires, préfèrent se tenir loin de son champ d’application, soit le service social, prétextant d’une part que ce champ de pratique flirte trop avec la psychologie et d’autre part que la mission première d... Lire en suite »

L’identité québécoise; un quart de siècle plus tard – Jacques Limoges

Lors de mes études doctorales à Boston, j’ai abordé diverses problématiques en lien avec la diversité. Ainsi, mes deux années de stages dans le cadre de ce doctorat en éducation (2 jours/semaine x 4 semestres) m’ont permis d’intervenir auprès de minorités raciales et linguistiques. De plus, ma conjointe d’alors, feue Denise PAUL, était inscrite dans une unité de Recherche & Développement appel... Lire en suite »

Le plus grand choix de cours EN GROUPE – Jacques Limoges

Dans La Tribune de Sherbrooke tout au long de décembre, un complexe médico-sportif, Gym maxiclub pour ne pas le nommer, utilisait en blanc sur rouge l’expression « Le plus grand choix de cours EN GROUPE[1] » pour promouvoir ses abonnements pour 2014. Après des années à mettre l’accent sur la personnalisation et sur l’individualisation dans les services offerts un peu partout y compris dans notre d... Lire en suite »

Passionné des passions – Jacques Limoges

En une semaine, j’ai rencontré trois personnes vraiment passionnées, l’une pour la chasse aux gros gibiers, l’autre pour le hockey –y jouer évidemment– et la troisième pour les films fantastiques, trois champs d’activité que j’ignore presque complètement pour ne pas dire davantage. Dans tous les cas, à l’aide de moult détails démontrant ostensiblement leur maitrise approfondie du sujet... Lire en suite »

Lectures croisées qui méritent réflexion – Jacques Limoges

Je viens de lire deux articles fort intéressants mais qui appellent une réflexion plus approfondie. Le premier a pour titre « Santé mentale : considérations pour l’intervention en counseling de carrière » signé F. Milot-Lapointe et R. Savard (l’Orientation, août 2013). Comme ce magazine s’adresse aux conseillères et conseillers d’orientation, on ne sera pas surpris que 2 des 6 pages consacrées à c... Lire en suite »

Quel est votre degré de cyberdépendance?

L’autre jour, une connaissance se plaignait d’une fatigue persistante. En investiguant davantage son état de santé, cette personne avoua s’être investie dans un grand jeu de rôles jusqu’aux petites heures du matin, et ce, à quelques reprises ces derniers jours. Son entourage immédiat lui manifestant une certaine crainte parce que ce scénario semblait se répéter de plus en plus souvent, ladite pers... Lire en suite »

La relation d’aide : le noyau dur – Jacques Limoges

La relation d’aide peut devenir très complexe en impliquant de multiples ingrédients relationnels s’articulant sur plusieurs niveaux. Ainsi, dans le cadre d’un Programme de formation axé sur les compétences en counseling d’emploi, Higgins (1991) proposait l’habilitation et l’évaluation formelle de 26 habilités selon 6 niveaux de maîtrise et certains seuils étaient requis (niveau x fréquence) pour ... Lire en suite »

Citations clin d’œil – Jacques Limoges

Récemment, on m’a sollicité pour « une de mes citations célèbres » afin d’agrémenter un calendrier faisant la promotion du développement de carrière. Comme j’avais écrit il y a un certain nombre d’années, une plaquette intitulée « Maximes et proverbes inédits », j’ai demandé à quelques amies et complices de me suggérer spontanément laquelle ou lequel je devrais proposer. Les « maximes » qui sont r... Lire en suite »

La Commission Charbonneau et le développement de carrière : un mixe à saveur morale – Jacques Limoges

Les intervenantes et intervenants intéressés par le développement de carrière ne peuvent rester indifférents aux divers témoignages entendus à la Commission Charbonneau. Le développement de carrière est tributaire du développement moral et éthique et vice versa. Tous les métiers et toutes les professions sont en effet régis par une déontologie et des valeurs, qu’elles soient écrites ou non. Ainsi,... Lire en suite »

Mauvaise question

Une question qui a fait du millage Il y a un mois, Diane et moi avons considéré renouveler notre voiture qui aura bientôt 7 ans. En bons consommateurs avertis, nous nous sommes donc procurés le Guide de l’auto 2013 ainsi que le dernier « Spécial autos neuves» de Protégez-vous. Nous avons également consulté sur l’Internet plusieurs études comparées et interrogé quelques connaissances. Cela nous a c... Lire en suite »

De l’ésotérisme à l’exotérisme; un cycle spiralé – Jacques Limoges

L’ésotérisme fait référence à des savoir, savoir-faire et savoir-être cachés qui ne sont généralement accessibles que par l’intermédiaire d’initiations longues et laborieuses. L’exemple type est l’initiation alchimique qui implique diverses épreuves dont celle de recueillir un certain nombre de gouttes de rosée en vue de transformer du plomb en or.  À l’opposé, il y a l’exotérisme où tout est exté... Lire en suite »

Les 3 tailleurs de pierre vocationnalisés – Jacques Limoges

L’autre soir, j’étais attablé avec quelques amis et l’allégorie des « trois tailleurs de pierre » fit surface. Or à notre grande surprise, chacun avait sa version. Le lendemain, je profitai d’un moment libre pour la vérifier sur Internet. La version originale se résume ainsi. Lorsqu’on demande tour à tour à 3 tailleurs de pierre ce qu’ils font, le 1er répond nonchalamment: «je taille des pierres »... Lire en suite »

Gros égo – Jacques Limoges

Suite à une prestation qui m’a semblé particulièrement percutante — pour ne pas dire stimulante et captivante, — il m’arrive d’entendre le commentaire suivant en direction de la personne-ressource : « Mon Dieu qu’elle avait un gros égo ». J’entends ce commentaire le plus souvent lorsque ladite ressource est des nôtres : québécoise, francophone, co, etc. On m’a même glissé à l’oreille q... Lire en suite »

L’aval d’une conférence – Jacques Limoges

En novembre dernier, à la demande pressante de Léon Barrière de la GRICS, je m’apprêtais à faire une conférence interactive à l’Université Laval. Dans cette communication, je faisais un rapprochement entre l’ère informationnelle et certains enjeux en orientation/approche orientante et je voulais entre autres aborder les points suivants : que l’ISEP soit orale, écrite ou électronique, vérifier la q... Lire en suite »

La bascule des mots – Jacques Limoges

Au cours des dix dernières années, le mot agressif est sorti du giron des mauvais mots –surtout des mauvais agissements– pour devenir un comportement socialement correct, voire valorisé. Ainsi, on fait de plus en plus l’éloge du caractère agressif d’une stratégie de vente, qu’il s’agisse de la vente d’un produit, d’un service ou de soi-même comme lors d’une démarche de recherche d’empl... Lire en suite »

La cause fait-elle problème ? – Jacques Limoges

Au début des années 80, Young1 mit de l’avant un schéma dit écologique pour mieux comprendre les attitudes et comportements des chômeurs. Or en dépit de la confusion que peut faire apparaitre de nos jours le qualificatif «écologique»2 , ce schéma est beaucoup plus polyvalent et il est dommage que très peu de conseillères et de conseillers le connaissent voire l’utilisent, du moins si j’en juge par... Lire en suite »

Tout est relatif – Jacques Limoges

Lors d’une visite des Highlands écossaises il y a quelques années, j’ai été sidéré d’apprendre à quel point la longue histoire de ce coin du monde n’était qu’une série d’extrêmes, soit d’amour soit de haine comme ne plus vouloir présenter la main droite depuis que ladite main a serré celle du prétendant au trône ou tuer de sang-froid tous les habitants d’un village qui avaient pourtant accueillis,... Lire en suite »

Tous les 7 ans ou presque – Jacques Limoges

Dans mon billet du printemps dernier, après un survol de mes cinquante dernières années, je constatais que toute bonne théorie (au sens large du terme) évoluait cycliquement et, dans la version PDF de ce billet (c.f. http://jacqueslimoges.com – le site éprouve présentement des problèmes), j’ai donné quelques exemples dont celles mentionnées plus bas. En somme, une « bonne &ra... Lire en suite »

Grandeur nature ou rien du tout – Jacques Limoges

Il n’y a pas si longtemps, on recommandait aux chercheurs d’emploi de ne pas mettre leur photo sur leur CV afin d’éviter toute discrimination en « isme » comme dans sexisme, racisme ou âgisme mais, à l’heure de Facebook, ce conseil devient quelque peu dérisoire. C’est pourquoi dans Zoom sur la dimension lieu (Septembre Éditeur) je requestionne cette pratique sachant que dans les faits les discrimi... Lire en suite »

Webinaire: appeler un chat un chat – Jacques Limoges

Particulièrement depuis la publication de Zoom sur la dimension LIEU de la recherche d’emploi (Septembre, 2008), je ne manque pas une occasion pour sensibiliser1 les conseillères et conseillers ainsi que leurs clientèles au fait que nous sommes pleinement entrés dans l’Ère informationnelle –souvent appelée Ère numérique à cause de l’omniprésence de la terminologie anglo-saxonne– et que... Lire en suite »

Plus d’offres que de demandes – Jacques Limoges

Je reviens d’Algérie encore très interpellé par la vue de palmiers dattiers. C’est effarant de voir comme un seul dattier, même à l’abandon, peut produire autant de régimes de dattes –donc de semences– comme en fait foi la photo ci-dessous prise par ma collègue Chantal. Pourtant il suffit d’une seule datte pour donner un arbre ! Il y a beaucoup d’autres cas de cette espèce dans la natu... Lire en suite »

La conciliation et l’unique temps plein – Jacques Limoges

Dans un blogue précédent, j’ai fait un rapprochement entre les mots « concomitant » et « alternance ». En matière de carrière, un autre mot très à la mode présentement est conciliation. Le plus souvent cette conciliation s’exprime par deux mots rattachés par un train d’union et, pour reprendre le vocabulaire de Riverin-Simard, cette conciliation peut référer autant à la Planète École qu’à la Planè... Lire en suite »

Que la Pyramide de MASLOW repose en paix ! – Jacques Limoges

Je reviens de Cannexus 11 où j’ai, une fois de plus, entendu quelques références à la théorie de la motivation humaine de Maslow. Par surprenant, car on lui attribue une pyramide des besoins qu’il n’a jamais dessinée et qui, il faut bien le dire, fut fort attrayante, y compris pour moi. À preuve, pendant des dizaines d’années, elle fut à la base de programmes scolaires tels l’Éducation au choix de... Lire en suite »

Loin des yeux, loin du coeur – Jacques Limoges

L’Ère informationnelle (1) qui s’implante depuis les années 80 ne cesse de chambouler nos pratiques sociales mais ce n’est pas toujours pour le meilleur ni un gage d’efficacité. Par exemple, avant que l’Ère informationnelle s’instaure, toute personne qui se trouvait devant soi avait la priorité, que ce soit au travail ou à la maison. Ainsi, un client qui avait pris la peine de se présenter à la ré... Lire en suite »

Alternance mais non concomitance – Jacques Limoges

Récemment, deux manchettes ont fait la une impliquant, la première, une garderie pour enfants et, la seconde, une résidence pour personne âgées. Les deux manchettes portaient sur une surveillance continue à l’aide de caméras. Ainsi, les parents ou tuteurs concernés –et bien d’autres puisque ces caméras utilisent généralement des balayages, vues d’ensemble et grands angles– peuvent en tout te... Lire en suite »

Subjectivité: objectivité requise – Jacques Limoges

En développement de carrière, la notion de subjectivité est fondamentale et omniprésente. Voici deux exemples. Exclusion-inclusion ou exertion-insertion Quand je m’adresse à un auditoire regroupant à la fois des travailleurs et des chômeurs, il m’arrive de demander à tous les gens présents de se positionner sur une échelle «professionnelle» allant de la position 1 (exclusion totale) à la position ... Lire en suite »

Que dans ma cour – Jacques Limoges

Pendant qu’un peu partout et pour à peu près n’importe quoi on scandait le «pas dans ma cour», voilà que son opposé, soit le «que dans ma cour», se répandait discrètement comme une trainée de poudre. Ainsi, devant une date/heure butoir qui se pointe, un compte-temps qui s’emballe ou un quota de mots/pages difficile à atteindre, il est de plus en plus fréquent de voir un (1)  journaliste recourir à... Lire en suite »

Redondances – Jacques Limoges

Comment s’assurer de la validité d’un diagnostic en orientation carriérologique ? Récemment, suite à une présentation sur le diagnostic de l’employabilité dans la cadre d’une maitrise en orientation, une étudiante me posa la question ci-haut. L’idéal, lui réponds-je, est évidemment la redondance, c’est-à-dire que le même résultat ou verdict est obtenu à partir de deux instruments tels deux tests, ... Lire en suite »

Aller à la barre d’outils