Search
Correspondance exacte
Chercher dans le titre
Chercher dans le contenu
Chercher dans les extraits
Chercher dans les commentaires
Rechercher dans les catégories :
Emplois
Éventements
Ressources

Ah les gros nez – Jacques Limoges

Au premier cycle du secondaire alors que j’étais pensionnaire, le Frère Clément dénigrait quelque peu les bandes dessinées en qualifiant sans distinction leurs divers personnages, avec un certain dédain condescendant, de gros nez. « Vous n’allez pas passer votre vie à lire des gros nez! ».  Évidemment, son objectif était d’éveiller en nous l’intérêt pour la lecture de livres à texte comme des romans, des nouvelles, des biographies, des récits historiques et quoi encore.

Or pour 2017 seulement, les chirurgiens plasticiens des États-Unis d’Amérique ont rapporté une augmentation de 55 % des demandes de remodelage amincissant du nez compte tenu d’un effet d’optique faisant que cette «saillie médiane du visage» apparaît 30 % plus grosse lors d’égoportraits (selfies) à 30 cm de distance![1] C’est comme si à force de ne voir que leur nez ce qui revient à dire à force de ne pas voir plus loin que leur nez, les gens en viendraient à croire que leur personnalité se résumerait à ce cap ou péninsule pour reprendre des termes de la tirade du nez du Cyrano de Bergerac et que, tout le reste derrière (Château Frontenac, Statue de la Liberté, politiciens, conférenciers, amis, etc.), ne serait qu’accessoires!

Voici, malheureusement, un dérapage facile avec les médias sociaux, soit une forme d’égo-constructivisme (tout voir à partir –d’une partie– de soi), et notre travail comme conseillère et conseiller consistera de plus en plus à (re)mettre les choses en perspective. Nous sommes bel et bien du monde mais nous ne sommes pas le centre du monde, loin de là!

[1] Revue JAMA Facial Plastic Surgery

Professeur au Département d'Orientation professionnelle de l'Université de Sherbrooke durant plus de 25 ans, le pédagogue a brillé d'originalité pour former ses étudiants, souhaitant non pas les cloner, mais bien les mettre au monde en tant que conseillers. Sa différence est devenue référence, comme en témoignent les prix qu'il a remportés, la vingtaine d'ouvrages qu'il a publiés et les ateliers de formation qu'il a animés sur le counseling de groupe et sur l'insertion professionnelle. Depuis 2001, il n'a de retraité que le nom puisqu'il demeure très actif comme professeur associé. De plus, le prolifique auteur n'a pas rangé sa plume et le réputé conférencier manie toujours le verbe avec autant de verve et d'à-propos.

You must be logged in to post a comment.

Aller à la barre d’outils