Search
Correspondance exacte
Chercher dans le titre
Chercher dans le contenu
Chercher dans les extraits
Chercher dans les commentaires
Rechercher dans les catégories :
Emplois
Éventements
Ressources

Enio : une nouvelle plateforme interactive d’orientation numérique

Proposer une démarche orientante structurée, personnalisée et interactive aux élèves du deuxième cycle du secondaire afin que chaque jeune s’approprie son projet d’orientation pour mieux réussir sa vie

Par Lucie Demers et Catherine Légaré

 

Depuis quelques années, le monde de l’éducation au Québec a été marqué par de nombreux bouleversements : réformes, coupes budgétaires, nouvelles approches, etc. Parallèlement, l’effervescence du numérique multiplie les possibilités d’intervention auprès des jeunes, qui ne demandent pas mieux que d’utiliser les nouveaux outils technologiques à leur disposition. Le domaine de l’orientation scolaire et professionnelle n’y échappe pas !

De nombreux acteurs – chercheurs, ordres et associations professionnels, observateurs –arrivent au même constat : les intervenants en milieu scolaire rencontrent plusieurs défis pour bien accompagner les élèves dans leur démarche d’orientation. Le manque de temps pour voir tous les élèves ou pour accompagner ceux qui en ont le plus besoin, les ressources limitées, le matériel disparate ou inadéquat, les trop nombreux outils ou la collaboration difficile avec le milieu en sont quelques exemples éloquents. Ces constats ont été confirmés par une enquête interne réalisée en mars 2017 par l’équipe d’Enio auprès de 75 enseignants et professionnels de l’orientation.

 

La petite histoire d’un projet fou

Reconnaissant les besoins criants dans le milieu scolaire, Septembre éditeur et Academos se sont associés en 2016 pour créer une nouvelle plateforme numérique Enio (environnement numérique interactif d’orientation), grâce au soutien financier de la Counselling Foundation of Canada. Enio proposerait une démarche orientante structurée, personnalisée et interactive aux élèves du deuxième cycle du secondaire (14 à 17 ans). L’idée était aussi d’allier les activités et les contenus orientants de Septembre éditeur à l’expertise numérique auprès de jeunes d’Academos. De plus, nous souhaitions créer des connexions avec MonEmploi.com pour en faciliter l’exploration, de même qu’avec Academos pour personnaliser le jumelage entre mentors et élèves. Enio allait donc accompagner les élèves d’un bout à l’autre de leur démarche d’orientation, c’est-à-dire de la connaissance de soi à la prise de décision.

Enio a pris forme en 2016-2017 à travers maintes étapes : séances d’idéation, rencontres de partenaires, développement informatique, choix d’activités, élaboration de la démarche proposée aux élèves, conception des activités d’animation pour les professionnels et enseignants, consultation d’experts en orientation et en information scolaire et professionnelle, etc. Tout au long de ce processus, nous avons été animés par une vision : contribuer à ce que chaque jeune s’approprie son projet d’orientation pour mieux réussir sa vie. Selon nous, cela n’est réalisable qu’en impliquant les intervenants et les organisations qui œuvrent auprès des jeunes et en croyant que chaque jeune a les capacités d’atteindre ses buts de manière autonome.

Ainsi donc, depuis octobre 2017, Enio réinvente la manière dont les professionnels de l’orientation et les enseignants accompagnent leurs élèves en leur offrant des solutions créatives qui soutiennent leurs interventions. La plateforme web et mobile propose une démarche collaborative où plusieurs intervenants par école participent pour offrir aux élèves un accompagnement cohérent.

 

16 activités engageantes pour les élèves et les intervenants

Enio, c’est 16 activités pour mieux se connaître, pour découvrir les programmes d’études, les métiers et les professions et pour faciliter la prise de décision relative à la carrière, dont plusieurs ont été développées par quatre auteurs reconnus : Aline Richard, Danielle L’Heureux, Denis Pelletier et Yves Maurais. La valeur ajoutée d’Enio est de structurer la réflexion de l’élève en l’amenant à considérer tous ses résultats d’une manière ludique.

La première activité, Mon profil TOP, détermine les couleurs du profil Enio de l’élève. Les différentes questions amènent l’élève à se décrire dans son quotidien : son comportement à l’école, ses relations avec ses pairs, sa façon d’utiliser son agenda, etc. L’activité suivante l’amène à prendre conscience du niveau d’importance, d’intérêt et de confiance qu’il accorde à chaque matière scolaire. Plus loin dans sa démarche, cette information pourra l’aider à faire de meilleurs choix.

L’élève est ensuite initié à une première façon d’explorer le monde du travail grâce à l’activité Découvre Academos. Il est invité à s’inscrire à la plateforme, à explorer ses différentes fonctionnalités et à contacter un mentor, s’il le désire. Enio pourra également lui proposer des mentors qui lui ressemblent.

La démarche se poursuit avec deux activités de connaissance de soi : Mes valeurs professionnelles et Mes traits personnels. Les résultats aident l’élève à bâtir son profil de façon à ce qu’il s’identifie à des termes qui lui ressemblent.

L’activité Le système scolaire amène l’élève à réfléchir sur le niveau scolaire qu’il aimerait atteindre. Le résultat permet de l’aider à choisir et noter les cours de mathématiques et de sciences qu’il a l’intention de compléter afin d’en tenir compte dans ses futurs choix.

Mon profil Cursus aide ensuite l’élève à identifier ses intentions professionnelles, les familles Cursus qui lui ressemblent le plus, les compétences qu’il aimerait développer et les programmes d’études qui correspondent à son profil. Ces derniers sont enregistrés dans son profil Enio. Il peut aussi ajouter des programmes par lui-même.

L’activité Mes intérêts permet à l’élève de préciser les activités qu’il aime (ou aimerait) faire. Elle lui présente aussi son profil RIASEC, en plus de lui proposer des métiers et professions qui lui ressemblent.

Les deux activités qui précèdent préparent l’élève à explorer MonEmploi.com grâce à deux activités structurantes. De plus, les programmes d’études et les métiers et professions proposés sont enregistrés dans le profil Enio de l’élève. Il bâtit ainsi, peu à peu, sa liste de préférences scolaires et professionnelles.

L’activité Mes attentes quant à mon futur travail amène l’élève à fixer ce qu’il désire retrouver dans son avenir professionnel. Il peut ensuite vérifier comment se traduisent ces attentes en complétant l’activité Rencontre un travailleur, où Enio lui présente toutes les façons possibles de « tester » ses perceptions, le guide dans sa préparation à cette expérience et l’invite à noter ses réflexions sur celle-ci, une fois qu’il l’a complétée.

Lorsque l’élève a accumulé un certain nombre d’informations, il peut soumettre un métier ou un programme d’études à L’heure de vérité. Celle-ci l’amène à revisiter les résultats des activités précédemment complétées, qui deviennent des critères d’évaluation. Le résultat permet de voir comment les métiers et les programmes correspondent au profil de l’élève, une information fort utile dans le cadre d’une rencontre avec un professionnel de l’orientation.

L’équation décisionnelle permet de comparer les options possibles et éventuellement, de faire un choix. Mon plan d’action, finalement, aide l’élève à consigner toutes les informations pertinentes sur les options retenues et à identifier ce qu’il doit faire pour réaliser son projet.

Une plateforme accueillie chaleureusement dans le milieu scolaire

Enio a été lancé en octobre 2017. La plateforme a suscité un vif intérêt chez les intervenants scolaires, si bien que 2 300 licences d’utilisation avaient déjà été vendues avant le lancement. Rappelons que l’Ordre des conseillers et conseillères d’orientation du Québec estime qu’il y a environ un conseiller d’orientation pour 1 500 élèves par école. Nous souhaitons soutenir le travail de ces professionnels pour dynamiser et faciliter l’accompagnement des élèves.

Somme toute, Enio, c’est l’histoire d’une belle collaboration avec de nombreux partenaires qui croient au potentiel du numérique pour accompagner les jeunes dans leur réflexion sur leur avenir et surtout, qui font confiance à ces jeunes et aux professionnels qui les entourent pour mener à bien leur démarche d’orientation.

 

BIO DES AUTEURES

Lucie Demers est conseillère d’orientation et directrice éditoriale chez Septembre éditeur, une maison d’édition spécialisée dans les contenus liés à l’orientation et la carrière. Depuis 2012, elle a contribué au développement de plusieurs livres et outils numériques. Avec sa nomination à la direction éditoriale de la maison d’édition, elle se penchera sur les enjeux numériques du monde du travail et de l’éducation.

Catherine Légaré est présidente-fondatrice d’Academos, un organisme offrant des solutions numériques aidant les jeunes à s’orienter professionnellement : le réseau social Academos et l’application Enio. Mme Légaré, PhD en psychologie, intervient dans les médias au sujet des nouvelles générations, de l’éducation et du monde du travail et est membre du collectif Repenser l’école, de l’association EDTEQ et du Réseau québécois en innovation sociale.

Lucie Morillon est la coordinatrice bilingue du contenu et des communications pour CERIC. Passionnée par le contenu de qualité, elle interagit avec ses communautés en ligne, fournit des ressources solides pour impliquer les membres et encourage toujours les nouveaux adhérents à participer. Elle identifie, crée et organise le contenu destiné au site ContactPoint, au bulletin d’information hebdomadaire CareerWise et au magazine Careering.
Aller à la barre d’outils