Search
Correspondance exacte
Chercher dans le titre
Chercher dans le contenu
Chercher dans les extraits
Chercher dans les commentaires
Rechercher dans les catégories :
Emplois
Éventements
Ressources

Faites ce qu’ils font mais pas ce qu’ils disent – Jacques Limoges

Une des caractéristiques de l’Ère informationnelle et numérique est de chambouler les séquences logiques ou causales. Ainsi, grâce à l’internet, il est maintenant possible d’arriver avant de partir comme admirer dans ses moindres détails la Joconde au Louvre de Paris sans avoir quitté sa chambre à Montréal!

Dans cette veine, il semble qu’à cause de cette Ère, une autre maxime doit être réécrite voire inversée même si elle est d’origine biblique soit : « Faites ce qu’ils vous disent mais pas ce qu’ils font », sa version plus contemporaine et plus directe étant : « Les bottines devraient suivre les babines ».

Les bonzes et les bolés de la Silicone Valley ne cessent de se faire aller les babines pour faire l’éloge de leurs tablettes et de leurs téléphones intelligents ainsi que des multiples applications de ceux-ci. Or ces bonzes et bolés, dont Justin ROSENSTEIN concepteur du bouton J’aime,

sont de plus en plus nombreux à se déconnecter de ces appareils et applications après avoir constaté, entre autres, une addiction leur occasionnant de sérieuses pertes de concentration et d’attention.

Par ailleurs, lorsqu’ils deviennent parents, ces bonzes et ces bolés ont un très grand souci de limiter l’accès de leur progéniture à ces divers « réseauteurs » sociaux. Plus encore, ils inscrivent massivement leurs enfants, non pas dans des écoles High-tech, mais dans ce que j’appellerais des écoles autres[1], c’est-à-dire des lieux et des environnements d’apprentissage qui mettent l’accent sur le développement global de l’élève grâce à des conduites de projets, particulièrement en équipes, grâce à des relations multi-âges et intergénérationnelles. Or ces lieux et ces environnements font une large part à l’expression artistique, à la créativité, à l’activité physique et à divers contacts avec la nature.[2]

La morale que nous devons tirer de cela est on ne peut plus claire quant à ces bonzes et bolés : Ne faites pas ce qu’ils disent, mais faites ce qu’ils font!

[1] Car l’expression « école alternative » a été récupérée par le système scolaire public.

[2] Dans mon billet du 12 janv. 2016, j’ai également constaté cet écart entre le dire et le faire en faisant référence à Bill GATES qui venait d’investir dans le CN!

Professeur au Département d'Orientation professionnelle de l'Université de Sherbrooke durant plus de 25 ans, le pédagogue a brillé d'originalité pour former ses étudiants, souhaitant non pas les cloner, mais bien les mettre au monde en tant que conseillers. Sa différence est devenue référence, comme en témoignent les prix qu'il a remportés, la vingtaine d'ouvrages qu'il a publiés et les ateliers de formation qu'il a animés sur le counseling de groupe et sur l'insertion professionnelle. Depuis 2001, il n'a de retraité que le nom puisqu'il demeure très actif comme professeur associé. De plus, le prolifique auteur n'a pas rangé sa plume et le réputé conférencier manie toujours le verbe avec autant de verve et d'à-propos.

You must be logged in to post a comment.

Aller à la barre d’outils