Search
Correspondance exacte
Chercher dans le titre
Chercher dans le contenu
Chercher dans les extraits
Chercher dans les commentaires
Rechercher dans les catégories :
Emplois
Éventements
Ressources

GBMT 28. Parfait? Non merci! – Jacques Limoges

J’ai souvenance d’une fin de semaine à participer à un groupe de croissance. Pendant une bonne demi-journée, les échanges portèrent sur nos parents. Le thème dominant était évidemment, pauvre petit moi, j’ai eu au moins un parent inadéquat car : trop sévère ou trop laxiste, violent ou surprotecteur, rival ou indifférent, distant ou envahisseur, etc. Inévitablement l’un ou l’autre de ces parents devenait, en tout ou en partie, un bouc émissaire pour justifier un manque de confiance ou d’estime de soi, une tendance à s’oublier ou à ne pas mettre ses limites, un manque d’esprit critique ou une difficulté à faire confiance aux autres, un complexe d’infériorité ou un perfectionnisme obsessif, etc. Évidemment, les doléances pouvaient aller d’un parent à un autre, quelques fois aux deux à la fois.

Or tous les participants étaient entrés de pieds joints dans ce défoulement collectif en espérant, plus ou moins consciemment, qu’il devienne une catharsis grâce à un bon accompagnement des animateurs, tous sauf une dame qui était restée silencieuse jusque-là.

Quant il y eut enfin une forme d’accalmie, cette dame prit la parole avec hésitation pour murmurer : « Que vous avez de la chance vous autres… J’ai eu deux parents parfaits… Depuis que je suis née, je n’ai rien à leur reprocher… C’est insupportable… Vous ne pouvez pas vous imaginer comment c’est dur de vivre avec de tels parents… Il ne m’est jamais possible de les accuser… Jamais possible d’être à leur hauteur, je ne peux rien leur reprocher, je dois assumer toute seule mes lacunes. Lorsque j’ai un blâme à exprimer, il ne peut que s’adresser à moi. Impossible de rivaliser avec de tels standards ».

Il y a toujours un envers à une médaille que la vie de groupe sait fait ressortir et qui permet de relativer les choses.

Professeur au Département d'Orientation professionnelle de l'Université de Sherbrooke durant plus de 25 ans, le pédagogue a brillé d'originalité pour former ses étudiants, souhaitant non pas les cloner, mais bien les mettre au monde en tant que conseillers. Sa différence est devenue référence, comme en témoignent les prix qu'il a remportés, la vingtaine d'ouvrages qu'il a publiés et les ateliers de formation qu'il a animés sur le counseling de groupe et sur l'insertion professionnelle. Depuis 2001, il n'a de retraité que le nom puisqu'il demeure très actif comme professeur associé. De plus, le prolifique auteur n'a pas rangé sa plume et le réputé conférencier manie toujours le verbe avec autant de verve et d'à-propos.

You must be logged in to post a comment.

Aller à la barre d’outils