Search
Correspondance exacte
Chercher dans le titre
Chercher dans le contenu
Chercher dans les extraits
Chercher dans les commentaires
Rechercher dans les catégories :
Emplois
Éventements
Ressources

Interventions basées sur l’espoir avec les clients sans emploi

Les rencontres en personne et les exercices en ligne permettent aux chercheurs d’emploi de conserver un sentiment d’espoir alors qu’il est très facile de céder aux émotions négatives

Par Norman Amundson, Tannis Goddard, Spencer Niles et Hyung Joon Yoon

 

Il existe une littérature considérable sur l’incidence négative du chômage. La recherche souligne l’incidence du chômage sur les relations, l’estime de soi, les buts de vie et le mieux-être physique. Le chômage entraîne souvent des sentiments d’isolement, de dépression, de colère, de manque d’estime de soi et de désespoir. L’un des défis des clients sans emploi est de conserver un sentiment d’espoir et de contrôle dans un contexte où il est très facile de céder à des pensées et des émotions négatives. La recherche d’emploi fait appel à de multiples compétences et actions; elle est plus facile à mener si elle prend pour point de départ un espoir ouvert sur l’action.

Spencer Niles, Norman Amundson et Hyung Joon Yoon ont mis au point un modèle de développement de carrière axé sur l’action et l’espoir (Niles, Amundson et Neault, 2011). Ce modèle est conçu à l’image d’un moulinet dont l’axe est l’espoir. Les pales qui l’entourent représentent les différentes étapes du processus développement de carrière :

  • La réflexion sur soi – songer aux aspects qui comptent le plus pour soi et répondre aux grandes questions sur ce qu’on souhaite accomplir dans la vie et sur les compétences qu’on possède et qu’on souhaite perfectionner;
  • L’autocompréhension – déterminer ses valeurs, ses intérêts, ses compétences et son style personnel;
  • La visualisation – envisager les possibilités à plus long terme;
  • L’établissement d’objectifs et la planification – élaborer une stratégie pour atteindre des objectifs significatifs à court et à long terme;
  • La mise en œuvre et l’adaptation – passer à l’action et apporter des modifications en cours de route.

 

Des facteurs environnementaux entourent le moulinet (comme le vent) et contribuent à créer un mouvement. Ce modèle permet de conceptualiser plus facilement le processus de développement de carrière, ainsi que de cerner et de développer des interventions adaptées aux compétences professionnelles.

Ce projet de recherche, financé par le CERIC, a mis en pratique le modèle de développement de carrière axé sur l’action et l’espoir dans deux différents centres d’emploi en Colombie-Britannique. L’accent a été mis sur la participation des clients individuels à une série d’interventions axées sur l’espoir, faites en personne ou en ligne.

L’étude a reposé sur les interventions suivantes :

  • Démarche de résolution (également appelée la « question miracle ») – Exercice dans lequel les clients commencent par repérer la situation problématique. Ils pensent ensuite à la solution souhaitée et se déplacent physiquement au lieu qui représente cette solution. De ce point de vue, ils examinent le chemin parcouru et déterminent les embûches qu’il recèle. (Visualisation; établissement d’objectifs et planification)
  • La carrière comme cours d’une rivière – Activité au cours de laquelle les clients sont invités à utiliser l’image d’un cours d’eau pour réfléchir à leur avancement professionnel. Il y a des moments où tout se déroule parfaitement, sans heurts (cheminement optimal), et d’autres où l’on fait face à une stagnation, à des remous, voire à des chutes. (Réflexion sur soi)
  • Cercle du pouvoir – Exercice où les clients racontent des histoires de réussite ou des moments où tout s’est bien déroulé. Leurs intérêts, leurs valeurs, leurs aptitudes et leurs compétences font partie de ces histoires, et le conseiller travaille avec les clients pour déterminer les points forts de leurs histoires. (Autocompréhension)
  • Deux ou trois chaises – Lorsque les gens prennent des décisions, ils choisissent souvent entre deux options. Chaque option est représentée par une chaise (il peut y avoir plus de deux options), et les clients sont invités à s’asseoir sur chaque chaise et à décrire ce qu’ils ressentent au sujet de ce choix. Une troisième chaise est apportée, et les clients ont l’occasion de sortir de leur situation et de considérer de l’extérieur la relation entre les options. Il existe peut-être des façons de rapprocher les chaises, de les empiler ou de les aligner. Ces actions extériorisent le problème et permettent d’imaginer de nouvelles solutions. (Établissement d’objectifs et planification)
  • Se maintenir à flot – Le chômage n’est pas le premier problème que les gens connaissent dans leur vie. Il faut mettre ici l’accent sur les autres problèmes qui ont été résolus, en s’intéressant aux compétences et aux stratégies qui ont été utilisées pour y parvenir. (Mise en œuvre et adaptation)

 

Outre ces types d’intervention, les clients ont été introduits à l’outil Hope-Centered Career Inventory (HCCI), une autoévaluation en 28 questions fondée sur le modèle de développement de carrière axé sur l’espoir qui aide les gens à évaluer leurs forces et leurs désavantages dans chaque domaine de compétence professionnelle (Niles, Yoon et Amundson, 2010). Enfin, une attention toute particulière a été portée à l’établissement de relations de travail positives entre les conseillers et les clients. Il était essentiel que les clients aient le sentiment qu’ils « comptaient » et avaient leur place tout au long de la période de consultation.

Vous pouvez télécharger le rapport sur les interventions axées sur l’espoir à l’adresse http://ceric.ca/fr/project/interventions-axees-sur-lespoir/.

 

BIOGRAPHIES DES AUTEURS

Le Dr Norman Amundson est professeur en psychologie de l’orientation à l’Université de la Colombie-Britannique. Il a écrit de nombreux articles et ouvrages et a donné de multiples présentations, ateliers et séminaires lors de congrès nationaux et internationaux. Il a reçu plusieurs prix professionnels, dont un doctorat honorifique de l’Université d’Umeå en Suède.

Le Dr Spencer Niles est doyen et professeur au Collège William & Mary, aux États-Unis. Il est écrivain prolifique et a parlé à de nombreuses conférences nationales et internationales. Il est également ancien président de la NCDA.

Le Dr Hyung Joon Yoon est actuellement Professeur adjoint de l’éducation et du développement de la main-d’œuvre à l’Université de Pennsylvanie. Son travail érudit est axé sur l’autonomisation des individus et des organisations avec l’agence humaine et l’espoir.

Tannis Goddard est présidente de Training Innovations et son organisation gère plusieurs centres de chômage en Colombie-Britannique. Elle termine également son doctorat. Goddard se concentre sur le développement de l’intervention en face-à-face et en ligne.

 

Références

Butterfield, L. D., Borgen, W. A., Maglio, A. T. et Amundson, N. E. (2009). « Using the Enhanced Critical Incident Technique in counselling psychology research », Revue canadienne de counseling, 43(4), 265-282. Consulté en ligne : cjc.synergiesprairies.ca/cjc/index.php/rcc/article/view/388/722.

Corbière, M. et Amundson, N. E. (2007). « Perceptions of the ways of mattering by people with mental illness », The Career Development Quarterly, 56(2), 141–149. En ligne : doi.org/10.1002/j.2161-0045.2007.tb00026.x.

Hirschi, A., Freund, P. A. et Herrmann, A. (2014). « The Career Engagement Scale : Development and validation of a measure of proactive career behaviors », Journal of Career Assessment, 22(4), 575–594. En ligne : doi.org/10.1177/1069072713514813.

Holland, J. L., Daiger, D. et Power, P. G. (1980). My vocational situation: Description of an experimental diagnostic from for the selection of vocational assistance. Palo Alto (CA) : Consulting Psychologists Press.

Niles, S., Amundson, N. et Neault, R. (2011). Career flow : A Hope-Centered Approach to Career Development. Columbus (OH) : Pearson, Merrill Prentice Hall.

Niles, S. G., Yoon, H. J. et Amundson, N. E. (2010). « The Hope-Centered Career Inventory », autoévaluation en ligne. Consulté sur : mycareerflow.com.

Schwarzer, R. et Jerusalem, M. (1995). « Generalized Self-Efficacy scale », dans J. Weinman, S. Wright et M. Johnston (dir. publ.), Measures in health psychology : A users portfolio. Causal and control beliefs, p. 35-37. Windsor (R.-U.) : NFER-NELSON.

Lucie Morillon est la coordinatrice bilingue du contenu et des communications pour CERIC. Passionnée par le contenu de qualité, elle interagit avec ses communautés en ligne, fournit des ressources solides pour impliquer les membres et encourage toujours les nouveaux adhérents à participer. Elle identifie, crée et organise le contenu destiné au site ContactPoint, au bulletin d’information hebdomadaire CareerWise et au magazine Careering.
Aller à la barre d’outils