Search
Correspondance exacte
Chercher dans le titre
Chercher dans le contenu
Chercher dans les commentaires
Chercher dans les extraits
Rechercher dans les catégories :
Emplois
Éventements
Ressources

GBMT 26.  Là où ça chauffe – Jacques Limoges

Dans le précédent billet de la série GBMT faisant suite à la publication de mon traité sur Le Potentiel groupal, j’ai démontré que si une animatrice ou un animateur souhaitait éviter de faire de l’individuel en groupe et ainsi s’éloigner de la pratique du “siège chaud” (Hot seat) comme le faisaient Perls et après lui certains gestalt-thérapeutes, cette animatrice ou cet animateur devrait choisir d’intervenir là où ça chauffe !

Si le propre d’un groupe est de faire minimalement chauffer tout le monde présent pour des fins de croissance personnelle et interpersonnelle, j’appréhende que quelques lectrices et lecteurs se sont demandés quels sont les indices permettant à une animatrice ou à un animateur d’identifier –instant après instant– le membre qui “chauffe” le plus !

Évidemment, il est ici question d’indices perceptuels auxquels on a accès par un ou plusieurs sens donc des indices observables, réduisant ainsi l’hypersubjectivité, en particulier les préjugés et les biais qu’ils soient favorables ou non.

Horney (1997, 1950) a regroupé l’ensemble des comportements interpersonnels dans un modèle impliquant trois mouvements soit s’éloigner (away from), s’opposer (against) et s’approcher (toward). Chacun de ces verbes-action est associé à un continuum comportemental allant de la souplesse à la rigidité, de l’approprié à l’inapproprié, de l’adaptabilité à la défensive.

Ainsi, dans S’entraider (Limoges, 1996) après avoir utilisé ces trois verbes pour constituer les angles d’un triangle afin de mettre en évidence leurs interactions,  j’ai identifié ces continuums en faisant référence à leurs deux pôles :  prendre du recul ↔ s’isoler pour le continuum s’éloigner, s’affirmer ↔ attaquer pour pour le continuum s’opposer et  collaborer ↔ capituler pour le continuum s’approcher.

Quand un membre “chauffe” de façon inhabituelle, il a tendance –selon sa personnalité et ses expériences interpersonnelles passées– à privilégier le pôle rigide/inadapté/défnesif d’un continuum sinon, toujours selon les études de Horney, il se déplacera par la suite au besoin vers un autre continuum plus approprié à la situation donnée, C’est à ce moment-là que ce membre devient plus réceptif à une intervention de la part de l’animateur et de ses pairs. Lorsqu’au contraire il se campe dans un pôle extrême c’est là qu’il chauffe en se rappelant qu’un mécanisme de défense n’est autre chose qu’un bon comportement utilisé au mauvais moment !

Par ailleurs, ces trois mouvements peuvent s’exprimer de façon verbale ou non-verbale ce qui donne un registre d’indices comprenant 6 aires comme le démontre la grille ci-dessous.

Lorsqu’un membre s’exprime, le “là où ça chauffe” d’un autre membre –s’il y a lieu– se manifestera dans une aire en particulier et, pour rendre la chose plus concrète, j’ai mis dans chacune de ces aires quelques exemples.

Je vous invite, chères lectrices et chers lecteurs  à me faire part de vos exemples pour enrichir cette grille. D’ailleurs, constituer un tel répertoire, serait un excellent sujet pour un mémoire de maîtrise,

Lorsqu’une animatrice ou un animateur a recours à ces aires pour détecter là où ça chauffe, il évite ainsi de faire de l’individuel en groupe. J’ai résumé cette nouvelle façon plus interpersonnelle de faire dans une maxime bien rimée que voici :

Les oreilles aux parleux,

Les yeux aux silencieux !

Photo du profil de Jacques Limoges
Professeur au Département d'Orientation professionnelle de l'Université de Sherbrooke durant plus de 25 ans, le pédagogue a brillé d'originalité pour former ses étudiants, souhaitant non pas les cloner, mais bien les mettre au monde en tant que conseillers. Sa différence est devenue référence, comme en témoignent les prix qu'il a remportés, la vingtaine d'ouvrages qu'il a publiés et les ateliers de formation qu'il a animés sur le counseling de groupe et sur l'insertion professionnelle. Depuis 2001, il n'a de retraité que le nom puisqu'il demeure très actif comme professeur associé. De plus, le prolifique auteur n'a pas rangé sa plume et le réputé conférencier manie toujours le verbe avec autant de verve et d'à-propos.

You must be logged in to post a comment.

Aller à la barre d’outils