Search
Correspondance exacte
Chercher dans le titre
Chercher dans le contenu
Chercher dans les extraits
Chercher dans les commentaires
Rechercher dans les catégories :
Emplois
Éventements
Ressources

Dis-moi quel moteur de recherche tu préfères et je te dirai ce que tu recherches – Jacques Limoges

Dans un livre percutant ayant pour titre À quoi rêvent les algorithmes? Nos vies à l’heure des big data publié au Seuil, Dominique CARDON (2015) analyse les divers algorithmes utilisés par les moteurs de recherche les plus consultés comme Google, Facebook et Amazon.

Un algorithme est une série d’instructions permettant d’obtenir un résultat donné. En somme c’est une procédure ou une recette indiquant à l’ordinateur comment sélectionner et hiérarchiser des renseignements dans un but précis.

Cette méta analyse a permis à cet auteur d’identifier 4 grandes familles d’algorithmes pour ne pas dire 4 grandes familles d’usagers que l’auteur résume par le tableau et les schémas ci-dessous. Ainsi, un cyberusager qui, pour l’essentiel, ne consulterait que Facebook, valoriserait la réputation et, pour ce faire, ne s’attarderait qu’aux « likes » (pouces en haut). Conséquemment, en toute complicité, l’algorithme de Facebook bloquera pour cet individu tous les renseignements qui, en toute logique, celui-ci étiquetterait comme des « dislikes » (pouces en bas). Alors cet usager ne recevra plus que les messages qui le confortent et le réconfortent en le maintenant dans sa petite égo-bulle, le coupant des éléments susceptibles de le remettre en question et de faire évoluer sa pensée ainsi que lui-même. Très vite, cet individu sera en porte-à-faux voire coupé de la réalité.

Blogue

Encore une fois, un algorithme sélectionne. Or, qui dit sélectionner dit trier et surtout dit éliminer ce qui fait que, selon CARDON, les usagers du WEB n’ont ultimement accès qu’à 0,03 % des contenus disponibles!

Impact sur notre exercice

Dans l’exercice du métier de conseiller en développement de carrière, l’information joue un rôle primordiale. Il s’agit bien sûr de l’information scolaire et professionnelle (ISEP) mais il s’agit également de toute la réalité socio-politico-économique qui génère et justifie cette ISEP avec ces notions, concepts et principes[1]. Il devient donc essentiel de prendre le temps avec nos clients afin explorer avec eux leur moteur de recherche préféré pour les rendre conscients du potentiel et des limites de ce moteur et pour qu’ils agissent en conséquence comme : vérifier la source d’information, voir si cette info est à jour, voir si cette info est validée par une autre source, etc.

Mais, afin de ne pas être des cordonniers mal chaussés, n’y a-t-il pas lieu de nous interpeller nous-mêmes sur le potentiel et les limites du moteur de recherche que nous privilégions quotidiennement? Pour ce faire, le livre de CARDON s’avère un bon outil même si à première vue ses repères sont très franco-français (par exemple il utilise les 3 mots de la devise française : liberté, égalité, fraternité)[2].

[1] Voir mon chapitre dans Pour une approche orientante de l’école québécoise.

[2] Voir également http://www.philosophie-management.com/docs/2016/Ledoux_-_Big_data_-_Peoplesphere_Octobre_2016.pdf

Professeur au Département d'Orientation professionnelle de l'Université de Sherbrooke durant plus de 25 ans, le pédagogue a brillé d'originalité pour former ses étudiants, souhaitant non pas les cloner, mais bien les mettre au monde en tant que conseillers. Sa différence est devenue référence, comme en témoignent les prix qu'il a remportés, la vingtaine d'ouvrages qu'il a publiés et les ateliers de formation qu'il a animés sur le counseling de groupe et sur l'insertion professionnelle. Depuis 2001, il n'a de retraité que le nom puisqu'il demeure très actif comme professeur associé. De plus, le prolifique auteur n'a pas rangé sa plume et le réputé conférencier manie toujours le verbe avec autant de verve et d'à-propos.

You must be logged in to post a comment.

Aller à la barre d’outils