Search
Correspondance exacte
Chercher dans le titre
Chercher dans le contenu
Chercher dans les extraits
Chercher dans les commentaires
Rechercher dans les catégories :
Emplois
Éventements
Ressources

Le secret des gens heureux au boulot – Marie-Sylvie Dionne

Le secret des gens heureux au boulot

Marie-Sylvie Dionne, M.A., c.o.

Il est superflu de mentionner combien le travail joue un rôle important dans nos vies. Surtout lorsqu’il procure un sentiment d’accomplissement ou de réalisation personnelle. Ceux qui ont trouvé une réelle signification dans leur carrière qualifient leurs journées de travail d’énergisantes. Leur travail compte alors pour une des plus grandes sources de joie et de fierté.

Le travail comme moteur de sens
Sonya Lyubomirsky, professeur de psychologie à l’Université de Californie a dirigé plusieurs études en milieu de travail. Ses conclusions démontrent que lorsque les gens se réalisent au travail, ils offrent une meilleure qualité et productivité. Et ils ont généralement de meilleurs salaires. A l’inverse, lorsque les gens ne trouvent aucun sens à leur travail, ils deviennent dépressifs, anxieux et ont des relations difficiles dans leur vie personnelle. Des recherches ont démontré qu’il n’y avait rien de plus néfaste pour notre santé que d’être sans emploi plus d’une année. Il semblerait même, selon ces études, que l’on se remet plus rapidement de la mort d’un conjoint que d’une période prolongée de chômage.

Un travail orienté sur ses motivations fondamentales
Des individus et des équipes passionnées de leur travail, ça existe. Quel est leur secret? Sur une période de dix ans, trois études sur la motivation au travail ont été réalisées auprès de plus de 850 000 personnes issues de différents milieux de travail aux États-Unis. Ces études révèlent que les gens les plus énergiques orientent leur travail en fonction de leurs motivations fondamentales. Pourquoi alors ne faisons tous pas de même? Plusieurs ne connaissent pas leurs motivations, ne savent pas comment identifier un projet susceptible d’être en lien avec leurs passions, encore moins d’organiser leur travail en fonction de leurs passions. Certains disent attendre que leur supérieur s’en occupe ou leur propose quelque chose. Quel employeur s’y connait véritablement en motivation?

Connaître ses motivations
Les résultats de recherches empiriques énoncées plus haut ont mis en évidence combien chaque individu est mobilisé par une catégorie spécifique de motivations clés. Et lorsque leur emploi procure la possibilité de satisfaire cet ensemble particulier de motivations, les gens sont plus heureux et plus engagés face à leur travail. Or, la plupart des gens connaissent très peu leurs sources de motivations fondamentales et encore moins comment les mettre à profit dans leur travail. Pour transformer un emploi banal en passion, il n’est pas toujours nécessaire de changer d’emploi. Parfois, il suffit de changements apportés dans l’organisation du travail ou au niveau des responsabilités. Les employés, équipes de travail et gestionnaires ont tous avantage à prendre en charge leur carrière en identifiant d’abord leurs sources d’insatisfaction associées à leur travail. En connaissant ce qui draine notre énergie, on peut ensuite plus facilement identifier ce qui nous en procure. Les auteurs de l’étude appellent cette activité : sculpter son emploi. Pour les employés, les bénéfices ne font nul doute. Pour l’entreprise, le retour sur investissement semble être très appréciable.

Nos motivations évoluent avec le temps
Une personne qui connait ses motivations peut identifier les changements à apporter à sa vie comme à son travail. Comprendre ses motivations peut même conduire une personne à remettre en question ses choix professionnels et l’inciter à entreprendre une démarche de transition. Nos motivations changent avec nos stades de développement humain. Avec le recul, il est facile de voir combien vos motivations de la vingtaine ont été remplacées par d’autres, plus appropriées au stade de la trentaine, par exemple. Nos motivations évoluent donc avec la période d’âge où l’on se situe.

Les motivations extrinsèques et intrinsèques
Longtemps on a cru que les travailleurs étaient motivés par des récompenses extrinsèques, comme le salaire, les bonus, les promotions et toute autre forme de reconnaissance venant de leur environnement. Grace aux travaux de plusieurs psychologues et chercheurs, tel Frederick Herzberg et Edward Deci, nous savons aujourd’hui que la motivation « durable » est un phénomène exclusivement intrinsèque. Les récompenses extrinsèques sont quantifiables alors que les motivations intrinsèques ne le sont pas. Les premières peuvent être mesurées et être régulièrement évaluées. Il est facile d’implanter des facteurs de motivation extrinsèques tels que des augmentations de salaire, des promotions ou activités de reconnaissance. Lorsqu’ils sont utilisés à bon escient, ces facteurs fonctionnent. Motivations extrinsèques et intrinsèques ne sont pas opposées et peuvent très bien se compléter. L’intérêt envers les motivations intrinsèques, c’est qu’elles vont varier d’un individu à l’autre et rejoindre chacun différemment.

Nos motivations sont plutôt « individuelles » que communes
Steven Reiss, PhD en psychologie clinique à l’École de médecine de Harvard a conduit plusieurs études sur les motivations individuelles. Il avance que nous sommes davantage des individus au sein d’un groupe, plutôt qu’une équipe. Dans un groupe, certains seront donc stimulés par la compétition, d’autres par les défis, la créativité associée à une tâche, les relations sociales requises dans l’exercice du rôle, etc. En alignant les sources de motivation individuelle en fonction de l’exercice du travail, on ajoute en satisfaction, productivité et en qualité. Tout le monde gagne. Mon prochain billet vous aidera à aller plus loin en identifiant vos motivations parmi 23 sources de motivation regroupées en cinq identités motivationnelles.

Référence
Gostick, A. and Elton, C., What Motivates Me, Put Your Passions to Work, Culture Work Press, Kamas, USA.

Marie-Sylvie Dionne
Marie-Sylvie Dionne est andragogue et conseillère d’orientation chez Parachute Carrière. Elle a développé une approche clinique auprès d’une clientèle diversifiée : accidentés de la route et du travail, victimes d’actes criminels, adultes en épuisement professionnel ou en transition de carrière et jeunes en quête d’un projet professionnel. Madame Dionne cumule plus de 25 ans d’expérience en tant que consultante organisationnelle auprès d’une variété d’entreprises confrontées à des rationalisations d’effectifs. Elle a dirigé une entreprise de conseillers en relations industrielles et présidé plus de 50 comités de reclassement et d’aide à l’adaptation des travailleurs issus de 12 secteurs économiques du Québec. Conférencière et chargée de cours à l’université puis au niveau collégial durant 10 ans, madame Dionne est l’auteure de plusieurs ouvrages ou outils. Blogueuse au Huffington Post depuis 2014, elle a créé la MEIP (méthode entrepreneuriale d’insertion professionnelle) et lancé en 2017 Kitdecoaching.com, un site d’outils pratiques pour optimiser l’intervention auprès des clients.

You must be logged in to post a comment.

Aller à la barre d’outils